Natation : Les Carabins visent un retour sur le podium au championnat canadien

Barbara JardinAprès avoir raflé les trois titres du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), l’équipe de natation des Carabins de l’Université de Montréal prépare maintenant son départ vers les championnats de Sport interuniversitaire canadien (SIC) qui ont lieu à l’Université de Toronto cette semaine, de jeudi à samedi, où elle pourrait obtenir son meilleur résultat depuis 2010.

 



Site du championnat : francais.cis-sic.ca/championships/swim/index
Webdiffusion : cis-sic.tv
Horaire : À chaque jour, préliminaires à 10h, finales à 18h

L’édition actuelle rappelle cette saison où la formation féminine était montée sur la troisième marche du podium. Cette année-là, les Carabins comptaient sur les olympiennes Audrey Lacroix et Geneviève Saumur. Cette fois-ci, les recrues Barbara Jardin (Arts et sciences) et Sandrine Mainville (Droit) apportent beaucoup de vitesse. Elles ont toutes deux participé aux championnats du monde aquatiques de la FINA l’été dernier. Jardin a également représenté le Canada aux Jeux olympiques de Londres en 2012.

Pour l’entraîneur-chef Pierre Lamy, l’objectif de cette saison est simple du côté féminin, il faut améliorer le classement de 2013, une quatrième place. Une deuxième position permettrait d’égaler la meilleure performance de l’histoire de l’équipe féminine, réalisée à quatre reprises entre 1991 et 1994.

« Nous avons connu une bonne progression et je crois que nous sommes en bonne position pour le faire, affirme Pierre Lamy, qui a mérité les titres d’entraîneur de l’année chez les femmes et les hommes au Québec. La compétition sera féroce. Toutes les équipes ont connu de très bons championnats de conférence. Il y a eu des temps très rapides et ça augure bien pour les championnats canadiens. »

À Toronto, les Carabins enverront une délégation de 24 nageurs, soit 12 femmes et 12 hommes. « Nous comptons sur plusieurs leaders qui excellent dans différentes spécialités et qui se complètent bien, assure Lamy. Ils sont également appuyés par un bon groupe de jeunes nageurs. »

Gabrielle Soucisse (Sciences biologiques), qui avait remporté cinq médailles, dont trois en or dans les épreuves de dos, à ces championnats l’année dernière sera de retour. La vétéran multimédaillée Sarah-Lee Hevey (Enseignement sciences et technologies au secondaire) et Marie-Soleil Jean-Lachapelle (Psychologie) seront également dans la formation après de bonnes performances à la brasse à Calgary en 2013.

« Je crois que notre équipe est vraiment forte et c’est facile de se motiver entre nous, dit Barbara Jardin, récipiendaire des titres d’athlète et de recrue féminine de l’année sur le circuit québécois. En compétition, on s’encourage bruyamment. Pour moi, c’est un changement de nager en équipe et j’adore ça. Je veux faire mes meilleurs temps de l’année aux championnats nationaux pour aider mon équipe à gagner. »

Dans une discipline dominée par les Universités de la Colombie-Britannique, de Calgary et de Toronto ces dernières années, les podiums des équipes québécoises se font rares. Le dernier remonte à 2011 avec une troisième place chez les hommes pour le Rouge et Or de l’Université Laval. Les Carabins comptent huit podiums dans leur histoire, dont cinq obtenus par la formation féminine de 1990 à 1994, mais aucun titre national.

Les hommes s’améliorent
Les objectifs sont les mêmes du côté masculin. Ils souhaitent faire mieux que la neuvième place acquise l’an dernier à Calgary. Menés par l’olympien Charles Francis (Arts et sciences), le multimédaillé de SIC Frédéric Le Blanc (Génie civil, Polytechnique) et le spécialiste du papillon Christopher Bezeau (Arts et sciences), les hommes ont également dominé le RSEQ durant toute la saison. Ils ont ainsi remporté un premier titre masculin depuis 2007 et ont aidé les Bleus à réaliser le premier balayage des championnats féminin, masculin et combiné de leur histoire.

« L’équipe a davantage de profondeur que l’an dernier et est plus équilibrée, dit Pierre Lamy. Nous avons des chances d’avoir des finalistes dans tous les styles et notre relais quatre nages devrait être meilleur du même coup. »

Il s’agira du point culminant de la saison pour la formation de Pierre Lamy, à la tête des Bleus depuis deux ans. « L’ambiance au sein de l’équipe est très positive, assure ce dernier. Les nageurs sont prêts à se battre face aux meilleures équipes. »

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Pour information :
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-232-4420