Natation : les Carabins obtiennent leur meilleur résultat en 20 ans aux championnats canadiens

L’équipe de natation des Carabins de l’Université de Montréal a conclu les championnats de Sport interuniversitaire canadien (SIC) en montant sur la deuxième marche du podium chez les femmes, samedi à l’Université de Toronto.

 

Elle égale ainsi la meilleure performance de l’histoire de la formation, réalisée à quatre reprises entre 1991 et 1994, soit avant la relance du programme de sport d’excellence de l’UdeM.Les représentantes de l’UdeM ont terminé la compétition avec un total de 405 points. Les Thunderbirds de UBC ont mérité les grands honneurs avec 802,5 points. Les Dinos de Calgary ont complété le podium à 328 points.

« Je suis fier de l’équipe. Je ne parle pas seulement du championnat, mais de toute la saison, a affirmé l’entraîneur-chef Pierre Lamy, qui a révolutionné l’équipe de natation des Carabins depuis son arrivée en poste il y a deux ans. Nous avons eu de bons résultats, mais il faut dire que ça a été une troisième journée un peu plus difficile. Le calibre a énormément monté depuis les dernières années et nous avons manqué un peu de jus aujourd’hui. Il y a encore du travail à faire. Il faudra améliorer notre profondeur notamment. »

Sandrine Mainville (Droit) a été l’une des leaders des Bleus. Elle a écrit une page d’histoire en devenant samedi la première nageuse des Carabins à remporter la Coupe du Sprinter chez les femmes. Après avoir remporté le 50m libre la veille, la nageuse recrue de Boucherville a été la plus rapide au 100m libre samedi avec un temps record de SIC de 53.38.

Elle a ensuite pris part au relais 4x100m quatre nages avec ses coéquipières Gabrielle Soucisse (Sciences biologiques), Marie-Soleil Jean-Lachapelle (Psychologie) et Barbara Jardin (Arts et sciences). Ensemble, elles ont réussi un temps de 4:04.95, bon pour une médaille d’argent.

Mainville, membre de l’équipe nationale qui avait participé aux championnats du monde aquatiques de la FINA l’été dernier, termine ainsi la compétition avec une récolte de cinq médailles, dont trois en or. En plus d’un podium au relais 4x100m libre, elle avait été la plus rapide au 50m papillon vendredi. Elle a également écrit son nom dans le livre des records de SIC au terme de ses trois épreuves individuelles.

« J’espérais pouvoir accomplir ces exploits, mais ce n’est jamais gagné d’avance. Je suis contente d’avoir réussi, a dit Mainville au terme de ses premiers championnats canadiens sur le circuit universitaire. L’équipe des Carabins est de plus en plus forte et ça ajoute une certaine pression. Nous pensons déjà à l’an prochain. J’ai vu des nageurs remporter les mêmes épreuves sur plusieurs saisons consécutives et ça donne de nouveaux objectifs. »

Barbara Jardin, qui avait fait partie de l’équipe canadienne aux Jeux olympiques de Londres, a également bien fait. Elle a conclu la compétition avec une récolte de quatre médailles, dont deux en or. Lors des journées précédentes, elle s’était imposée au 200m libre et au 400m libre. Elle avait également mérité l’argent au relais 4x100m libre.

Au total, les Carabins complètent les championnats nationaux avec une récolte de dix médailles, dont six en or. Neuf ont été acquises par la formation féminine. Les Bleus n’étaient pas montés sur le podium depuis 2010 alors qu’ils avaient mis la main sur onze médailles pour prendre le troisième échelon, toujours chez les femmes.

Belle progression chez les hommes
Après une journée sans médaille, les hommes ont glissé du quatrième au sixième rang. Il s’agit toutefois d’une progression notable à la suite de la neuvième place acquise en 2013. Les Carabins ont conclu les trois jours de compétition avec 188 points, derrière Toronto (690), UBC (609,5), Calgary (405), McMaster (209,5) et Western (200).

« Je suis content de la performance des hommes, a souligné Pierre Lamy. Il ne nous manquait pas beaucoup de points pour monter encore au classement. Nous avons fait du progrès par rapport à la saison dernière et c’est de bon augure pour les années à venir. »

En plus des trois records canadiens universitaires de Mainville, les nageurs au maillot bleu royal ont abaissé huit marques du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) durant ces trois jours de compétitions.

 

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Pour information :
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-232-4420