Hockey féminin : Troisième finale consécutive pour les Carabins

En seulement cinq ans d’existence, les Carabins de l’Université de Montréal accèdent à la finale du championnat de hockey féminin de SIC pour une troisième saison consécutive. Elles tenteront de remporter les grands honneurs pour une deuxième année d’affilée. Les Bleus ont obtenu leur laissez-passer grâce à une victoire de 4-0 sur les Tommies de St. Thomas sur leur patinoire du Centre Grant Harvey samedi soir à Fredericton.

 



Après avoir mérité deux victoires au sein du Groupe A, les hockeyeuses de l’UdeM retrouveront leurs éternelles rivales montréalaises, les Martlets de McGill, en finale canadienne. Tout comme les Carabins, les Rouges ont terminé au premier rang de leur groupe. Ce match sera diffusé dimanche dès 18h30, heure de l’Atlantique, à la télévision sur les ondes de Sportsnet 360 et en webdiffusion au www.cis-sic.tv.

« Je m’attends à une bataille extraordinaire, a affirmé l’entraîneure-chef des Bleus Isabelle Leclaire. Je suis heureuse de voir deux équipes québécoises en finale. Il y aura deux médailles pour notre conférence et c’est un reflet de la qualité du hockey féminin qui se joue au Québec. Contre McGill, nous avons gagné quatre rencontres de chaque côté cette saison et ça ne pourra pas finir sur une égalité demain, alors tout est en place pour un grand match de hockey. »

« C’était un de nos objectifs quand on a démarré notre équipe il y a cinq ans que de rehausser le calibre dans la province et de permettre aux jeunes francophones d’aspirer au plus haut niveau, a quant à elle ajouté Danièle Sauvageau, directrice du programme de hockey féminin des Carabins. C’est notre rôle de contribuer au développement du hockey féminin chez-nous ».Rappelons que l’UdeM est la seule université francophone québécoise à miser sur une formation féminine de hockey.

Ce gain face aux Tommies est unedeuxième blanchissage en autant de matchs pour les Carabins et la gardienne Élodie Rousseau Sirois dans ce tournoi. Devant une foule bruyante qui appuyait les Tommies, elle a repoussé 23 tirs ce soir. La gardienne originaire de Pohénégamook avait fait 24 arrêts jeudi dans un gain de 3-0 sur Saskatchewan. « J’essaie d’éviter de donner des mauvais retours et j’ai confiance en mes défenseures devant moi, a dit la cerbère de troisième année. Nous avons travaillé toute l’année pour revenir en finale, mais tout ce qui est arrivé avant est oublié. On repart à zéro demain. »

« La plus grande qualité d’Élodie est son acharnement, a dit l’entraîneur des gardiennes de l’UdeM et ancien gardien dans la LNH, Dominic Roussel. Elle récolte aujourd’hui les fruits de son travail. Elle s’est préparée toute l’année pour faire face à chaque situation. »

La défense hermétique des Bleus a également connu sa part de succès depuis le début du tournoi. « Notre défensive a fait face à différents types d’échec avant jusqu’ici et elle a su trouver des solutions et des idées pour les contrer », a ajouté l’entraîneur associé des Carabins notamment en charge de l’aspect défensif, Pascal Daoust. Tentant de revenir dans le match, les Tommies n’ont pu diriger que trois tirs au but en troisième période.

Quatre buts sans riposte

Les Carabins ont connu un bon début de match, mais la gardienne Kristin Wolfe a frustré les attaquantes des Bleus à plus d’une reprise, notamment face à Kim Deschênes et à Audrey Gariépy. Wolfe a repoussé 30 des 34 rondelles dirigées vers elle et a mérité le titre de joueuse du match pour l’équipe hôtesse.

Les représentantes de l’UdeM sont parvenues à briser l’égalité en avantage numérique. Ariane Barker a fait le tour de la zone adverse avant de diriger une rondelle au filet et Maude Gélinas a marqué sur le retour pour briser l’égalité à 16:54. Les Bleus ont mené le premier engagement 14-6 au chapitre des tirs au but.

La deuxième période a fait place à du jeu toujours plus physique. Les Carabins ont réussi à doubler leur avance en désavantage numérique à 8:33. Wolfe n’a pu maîtriser un dégagement et Ariane Barker a touché à cette rondelle libre pour la faire glisser dans le filet.

Les Bleus ont ajouté deux buts au troisième vingt. D’abord, Gariépy a marqué en supériorité numérique dès le début de la période sur une passe devant le filet de Kim Deschênes. Cette dernière, qui complète sa dernière saison sur le circuit universitaire, a reçu le titre de joueuse de la rencontre.

« Pour moi, c’est beaucoup d’émotions de pouvoir jouer à nouveau en finale, devant ma famille, a dit la capitaine Deschênes, originaire de Saint-Quentin au Nouveau-Brunswick. Je devrai gérer ça demain pour mon dernier match et tout donner sur la patinoire. »

Katherine Richard, également originaire du Nouveau-Brunswick, a complété le pointage en fin de match. « C’est un rêve d’enfance qui se réalise de pouvoir jouer ici devant mes proches, a-t-elle confié. L’atmosphère était incroyable ce soir. »

Un neuvième rendez-vous face aux Martlets en 2013-2014

Les Carabins ont maintenant gagné 18 de leurs 19 derniers matchs, n’ayant perdu qu’une seule rencontre depuis le début de l’année 2014, face aux Martlets de McGill dans le premier match de la finale québécoise. En huit duels entre les deux formations rivales montréalaises cette saison, chaque équipe a remporté quatre victoires. Les Bleus ont gagné quatre des cinq derniers rendez-vous dont le titre provincial le week-end dernier.

Les Carabins participent au championnat de SIC pour une quatrième fois, mais elles se mesureront aux Martlets pour une deuxième fois dans ce contexte. Le premier duel remonte à 2010, où les Martlets avaient gagné 2-1 en prolongation en ronde préliminaire.

Les représentantes de l’UdeM pourraient devenir dimanche la première équipe depuis McGill en 2008 et 2009 à remporter deux titres canadiens consécutifs. Au terme de ce championnat, une équipe du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) aura remporté cinq des sept derniers titres de SIC. Les Martlets participent à une sixième finale en huit ans, elles qui ont remporté les grands honneurs également en 2011.

Pour leur part, les Tommies, après avoir perdu leurs deux matchs, joueront pour la cinquième place face aux Aigles Bleus de Moncton, championnes des Maritimes.

 

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Pour information :
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-343-6458