Le libre accès fusionne avec la physique des particules

  En adhérant au projet SCOAP3, les bibliothèques de l'UdeM contribuent à rendre accessible gratuitement un grand pan de la recherche scientifique en physique des particules.

 

Grâce à cette initiative, dix périodiques, concentrant à eux seuls la vaste majorité des articles scientifiques de haut niveau en physique des particules, sont dorénavant accessibles en libre accès :

1.       Nuclear Physics B (Elsevier)

2.       Physics Letters B (Elsevier)

3.       Advances in High Energy Physics (Hindawi)

4.       Chinese Physics C (Institute of Physics Publishing/Chinese)

5.       Journal of Cosmology & Astroparticle Physics (Institute of Physics Publishing/SISSA)

6.       New Journal of Physics (Institute of Physics Publishing/Deutsche Physikalische Gesellschaft)

7.       Acta Physica Polonica B (Jagiellonian University)

8.       Progress of Theoretical and Experimental Physics (Oxford University Press)

9.       European Physical Journal C (Springer)

10.     Journal of High Energy Physics (Springer)

Ces périodiques demeurent accessibles sur leur plateforme de diffusion habituelle avec le même niveau d'excellence et les mêmes normes de qualité éditoriale. Les transformations de la communication savante s'incarnent ici dans une formule qui permet d'assurer un rayonnement maximal des contenus issus des universités et dont elles s'abreuvent.

Cette initiative du CERN, le laboratoire européen pour la physique des particules basé à Genève, est la plus vaste jamais lancée en matière de libre accès à l'échelle planétaire. Elle s'appuie sur une collaboration internationale qui réunit des milliers de partenaires (bibliothèques, agences de subventions, centres de recherche et éditeurs).

Pour permettre une telle diffusion, le modèle de financement a été repensé pour remplacer le modèle traditionnel d'abonnement payant. Le consortium de bibliothèques a accepté d'assumer les frais de publication des titres en libre accès.

« [Avec ce projet,] nous avons contribué à l'établissement d'une communauté de partenaires, marqué une véritable différence et stimulé le mouvement en faveur du libre accès et le monde de l'édition, » a déclaré Salvatore Mele, responsable du libre accès au CERN et à la tête du projet SCOAP3. Quant à elles, les bibliothèques de l'UdeM y reconnaissent une initiative innovante tout à fait en phase avec les principes d'accès démocratique pour lesquels elles militent.