300 000$ pour la recherche sur le vieillissement à l'UdeM

Dans le cadre du programme d'Action concertée Le vieillissement de la population au Québec et ses enjeux socioéconomiques et de santé, le Fonds de recherche du Québec – Société et Culture (FRQ-SC) et ses partenaires ont dernièrement octroyé près de 300 000$ à des chercheurs de l'Université de Montréal.

Parmi les six projets financés, deux sont pilotés par des professeures de l'UdeM : Johanne Filiatrault (École de réadaptation et Institut Universitaire de Gériatrie de Montréal) et Paula Negron-Poblete (Institut d'Urbanisme).

Le projet de Paula Negron-Poblete et Sébastien Lord de l'Institut d'urbanisme,  Faculté de l'aménagement, se penche plus spécifiquement sur la question suivante : Vieillir en ville moyenne ou en région métropolitaine. Quel rôle pour l'aménagement urbain? Cette recherche vise à mieux comprendre les « formes de vieillir » dans différents territoires en identifiant les caractéristiques de l'environnement urbain susceptibles de faciliter le maintien des aînés québécois dans leur milieu de vie habituel; il vise également à déterminer les actions en matière d'aménagement urbain, de mobilité, d'accessibilité et de sécurité dans l'espace public qui contribueront à favoriser leur autonomie.

Quant au projet de Johanne Filiatrault et de son équipe, intitulé Reprendre confiance et mieux participer dans sa communauté: évaluation multi-sites du programme Vivre en Équilibre, il aborde la question des services à domicile et dans la communauté ; ce projet sera principalement effectué à l'Institut Universitaire de Gériatrie de Montréal, affilié à l'UdeM.

L'obtention de ces deux financements contribue à raffermir une thématique de recherche jugée prioritaire à l'Université de Montréal et identifiée comme stratégique par la PNRI. En janvier 2014, le Vice-rectorat à la recherche, à la création et à l'innovation avait ainsi organisé un colloque réunissant près de 80 chercheurs de l'Université de Montréal visant à susciter l'émergence de nouveaux projets intersectoriels sur le vieillissement de la population.

Le vice-rectorat à la recherche tient à féliciter tous les chercheurs.