Le défi BioGENEius récompense trois jeunes

Julien Sé?né?cal, gagnant de la premiè?re place à l'échelle régionale du DBSC, et Franca Mancino, vice-pré?sidente aux affaires mé?dicales et ré?glementaires de Sanofi Canada (Photo: Maïté Bouchard)Trois scientifiques en herbe ont été récompensés, le 27 mars dernier, à la finale régionale du défi BioGENEius Sanofi Canada (DBSC), un concours pancanadien qui depuis 21 ans vise à faire connaître aux jeunes les biotechnologies, surtout leurs applications en santé, en agriculture et en environnement.

 

Le projet SEUR de l'Université de Montréal, dont la mission est de sensibiliser les jeunes aux études, agit, depuis 2010, comme coordonnateur du volet provincial du défi BioGENEius. La finale régionale du mois dernier a eu lieu à l'agora Morris et Rosalind Goodman du pavillon Jean-Coutu de l'UdeM. Julien Sénécal, du collège Jean-de-Brébeuf, a obtenu le premier prix grâce à son travail sur des traitements pour le VIH. Le deuxième prix est allé à Nivatha Balendra, une étudiante du collège Marianopolis, qui a tenté de trouver une solution à la pollution de l'eau causée par le pétrole. C'est un autre étudiant du collège Jean-de-Brébeuf qui a remporté le troisième prix, Eugène Brailovski. Il s'est intéressé au traitement de l'athérosclérose consécutive à une angioplastie. Les jeunes tirent parti d'une relation de mentorat avec des étudiants et des scientifiques dans la réalisation de leur projet. Le Projet SEUR pilote plusieurs projets visant à conscientiser les jeunes à la poursuite d'études postsecondaires.