Octroi d'une chaire industrielle du CRSNG en Pharmacométrie à l'UdeM

Fahima NekkaUne nouvelle chaire industrielle du CRSNG en pharmacométrie vient d'être créée à l'Université de Montréal en partenariat avec les industries pharmaceutiques Novartis Pharma Canada inc., Pfizer Canada inc. et InventivHealth Clinique inc. qui investiront respectivement 240 000, 140 000, et 216 000 dollars en plus de contributions en nature.

 

Pour sa part, le CRSNG investira 500 000 dollars sur 5 ans pour cette chaire octroyée à Madame Fahima Nekka, professeure agrégée à la Faculté de pharmacie de l'Université de Montréal.

La chaire industrielle du CRSNG en pharmacométrie

Madame Fahima Nekka mène des travaux de recherche dans le domaine de la modélisation pharmacométrique et pharmacodynamique. Ses travaux s'orientent ainsi vers le nouveau paradigme de la pharmacométrie, qui se définit comme étant la science du développement, de l'application des méthodes mathématiques et statistiques. Ils permettent ainsi de caractériser, comprendre et préciser les comportements pharmacocinétiques et pharmacodynamiques des médicaments, de quantifier l'incertitude de l'information concernant ce comportement et aussi de rendre plus rationnelles les prises de décisions menées par les données (data-driven decision making) dans le processus d'évaluation de développement du médicament. En véritable pionnière, Mme Nekka a su imposer ces approches originales dont la pertinence et la portée ont su convaincre les industries pharmaceutiques pour soutenir leurs nouvelles stratégies de développement du médicament.

Les travaux de recherche de cette chaire industrielle se répartissent selon trois axes complémentaires. Le premier axe concerne la conceptualisation et le développement de méthodes pharmacométriques solidement ancrées en mathématiques mais concrètement motivées par des problèmes réels de posologie qui intéresse notamment les industries pharmaceutiques lors d'études cliniques pour valider l'action de médicaments. Un deuxième axe s'articule autour du développement d'approches de modélisation et de simulation (M&S) pour la représentation des différents systèmes biologiques impliqués dans le devenir et l'action du médicament. Ces approches sont d'un niveau de sophistication très élevé autant en termes physiologiques, mathématiques, statistiques et computationnels. Enfin, le troisième axe de recherche va au-delà de la M&S et concerne l'établissement de la relation cause à effet entre les régimes thérapeutiques ou l'irrégularité de prise et la performance des médicaments. Le programme de recherche de cette chaire sera ainsi constitué de nombreux projets de recherche formant un ensemble cohérent et bien équilibré entre les fondements solides des méthodologies et les applications pratiques. Ces projets seront menés en collaborations étroites avec les pharmaceutiques partenaires mais également les praticiens du secteur de la santé.

Cette chaire concrétise également l'intérêt des pharmaceutiques pour favoriser l'établissement d'un programme de formation de personnel hautement qualifié en pharmacométrie, encore inexistant au Canada. Mme Nekka, avec la collaboration d'autres mathématiciens et pharmacologues de son équipe, ont déjà développé un ensemble de cours très originaux et répondant aux besoins critiques et spécifiques du domaine. Grâce à l'élargissement de la masse critique de professeurs que cette chaire permettra au sein de la Faculté de pharmacie, un véritable curriculum en pharmacométrie sera proposé pour la formation des étudiants. Cette formation sera à l'avant-scène de la recherche sur le médicament et impliquera concrètement les trois pharmaceutiques partenaires qui accueilleront dans leurs établissements les étudiants en formation.