Cent étudiants ont pris part à la journée Études supérieures et projet emploi

  • Forum
  • Le 5 mai 2014

  • Martin LaSalle

Le formateur Matthieu Lafon a donné une conférence intitulée «Que faire après le doctorat».Une centaine de doctorants et de stagiaires postdoctoraux ont pris part à la journée Études supérieures et projet emploi, organisée le 23 avril dernier par la Faculté des études supérieures et postdoctorales (FESP) de l'Université de Montréal.

 

Offerte en collaboration avec le Centre étudiant de soutien à la réussite (CESAR) et le cabinet européen Adoc Talent Management, cette journée proposait des conférences et des ateliers susceptibles de nourrir le projet d'emploi des étudiants.

Ainsi, le formateur Matthieu Lafon, dans une conférence intitulée « Que faire après le doctorat », a présenté aux participants les étapes de l'élaboration d'un projet professionnel réaliste et correspondant aux aspirations de chacun.

Pour mieux appréhender le champ des carrières possibles après le doctorat ou le stage postdoctoral, trois ateliers étaient au programme.

Ces ateliers ont aidé les étudiants à définir et valoriser l'ensemble des compétences acquises en cours de formation, à mieux connaître et utiliser les outils de recherche d'emploi et, enfin, à découvrir quelles compétences sont les plus recherchées en fonction des principaux métiers dans les secteurs privé et public autres que le milieu de l'enseignement.

Une priorité pour la FESP

Cette activité a été un franc succès, a souligné le doyen de la FESP, Roch Chouinard. « La rapidité avec laquelle les étudiants ont répondu à l'appel démontre sans contredit leur intérêt pour la préparation à l'emploi. »

De fait, le nombre maximal d'inscriptions – soit 100 – a été atteint en deux heures, le jour même où la FESP a lancé l'invitation aux étudiants. Cette journée d'information s'inscrit d'ailleurs dans la foulée des activités gratuites déjà offertes aux étudiants des cycles supérieurs en matière d'insertion professionnelle et de soutien à la réussite, incluant certains ateliers en collaboration avec le CESAR.

M. Chouinard déclare que le soutien à la réussite constitue une priorité pour la FESP, dont les initiatives à ce chapitre se sont multipliées au cours des dernières années.

À cet égard, il importe de dire que, grâce à l'appui de l'UdeM, la faculté a été en mesure de créer une douzaine de séminaires proposés tout au long de l'année aux étudiants des deuxième et troisième cycles. « Il y a quatre ans, aucun de ces séminaires n'existait », rappelle-t-il.

Ces séminaires traitent, notamment, de vulgarisation et de communication scientifique – à l'oral comme à l'écrit –  ainsi que d'insertion professionnelle, allant de l'entrevue avec les médias au réseautage professionnel en ligne, en passant par l'école d'été (voir l'encadré).

« Nos séminaires ont un très haut taux de fréquentation et de satisfaction parce qu'ils permettent aux étudiants de créer leur propre projet professionnel et qu'ils répondent à leurs besoins », conclut celui qui est aussi vice-recteur adjoint aux études supérieures.

Martin LaSalle


 

L'École d'été doctorale et postdoctorale
de retour les 11 et 12 juin

La quatrième école d'été de la FESP se déroulera sur le thème de la vulgarisation scientifique et de l'entrevue d'emploi.

Partie intégrante des séminaires d'insertion professionnelle de la faculté, cette activité de formation de deux jours prendra la forme de conférences, d'une table ronde et d'ateliers permettant aux doctorants et aux stagiaires postdoctoraux de mettre en pratique les notions apprises.

Pour en savoir plus, consultez le site de la FESP.

M.L.