Sirléia Rosa, une ambassadrice étudiante qui fait rêver les Brésiliens!

  • Forum
  • Le 5 mai 2014

  • Martin LaSalle

Sirléia RosaSirléia Rosa estime avoir beaucoup reçu de son Brésil natal. Et, maintenant qu'elle est ambassadrice étudiante au Service de l'admission et du recrutement (SAR) de l'Université de Montréal, elle s'emploie à inspirer et à faire rêver les étudiants brésiliens afin qu'ils viennent poursuivre leurs études sur le campus!

 

Après avoir effectué une maîtrise en technologie et éducation, Mme Rosa est venue à Montréal une première fois en 2007 pour y apprendre le français, désireuse de mieux communiquer dans la langue de son amoureux de l'époque – un Québécois qu'elle avait rencontré au Brésil.

Quelques années plus tard, dans son pays, elle lit un article traitant de formation à distance dans une revue canadienne sur l'innovation en éducation à laquelle elle était abonnée. Apprenant que l'auteur de l'article allait donner une conférence dans un colloque à Ottawa, elle prend l'avion et vient y faire la rencontre du conférencier, Bruno Poellhuber, qui allait devenir son directeur de recherche pour son doctorat à l'UdeM.

D'étudiante à ambassadrice étudiante

Après avoir été admise à l'UdeM en 2010 au doctorat en sciences de l'éducation, Sirléia Rosa est devenue ambassadrice étudiante il y a un peu plus d'un an, après s'être portée volontaire pour aider le SAR à recruter des étudiants brésiliens.

Son rôle consiste « à leur faire aimer Montréal et à faire en sorte qu'ils choisissent de venir étudier à l'UdeM », explique celle qui est originaire de la ville de Belo Horizonte, dans l'État de Minas Gerais.

Pour ce faire, elle s'informe continuellement sur les professeurs de l'Université, sur les projets de recherche qu'ils mènent... ce qui n'est pas une mince tâche!

De plus, elle accompagne les futurs étudiants dans leur demande d'admission ainsi que dans leur recherche d'information quant aux disciplines qu'ils souhaitent étudier.

« L'accompagnement est l'élément le plus intéressant du rôle d'ambassadeur parce que ça implique une personnalisation du service, mentionne-t-elle. Ça me permet d'apprendre constamment sur l'UdeM, en plus de faire connaissance avec des étudiants partis du Brésil pour venir réaliser leur rêve comme je l'ai fait! »

À cette fin, elle a aussi élaboré des stratégies et outils de communication en portugais, dont un microsite Web sur l'Université, des capsules vidéo, des brochures, des webinaires, de même qu'un groupe de discussion sur Facebook portant spécifiquement sur les études à l'UdeM, auquel sont inscrits pas moins de 3000 jeunes Brésiliens!

« Ces initiatives, qui ont été mises sur pied avec l'aide d'autres étudiants ambassadeurs, ont été rendues possibles grâce à la confiance que nous a manifestée la directrice du SAR, Michèle Glémaud, tout au long du projet », insiste Mme Rosa.

Le Brésil friand des médias sociaux

Les médias sociaux constituent un terrain de jeu de prédilection pour Sirléia Rosa, dont la thèse porte sur l'utilisation des médias sociaux en éducation par les étudiants étrangers à l'Université de Montréal, une catégorie d'immigrants en forte augmentation dans le monde ainsi qu'au Québec.

Et elle sait que c'est par ces moyens de communication qu'elle peut parvenir à joindre le plus d'étudiants au Brésil, un pays de 190 millions d'habitants.

« Le Brésil est le pays d'Amérique latine où les gens passent le plus d'heures sur les réseaux sociaux », souligne-t-elle.

Et ça fonctionne : les demandes d'information et de cybermentorat se font toujours plus nombreuses – chaque jour, au moins une dizaine de messages sont pris en charge et une vingtaine de nouveaux membres s'ajoutent au compte Facebook de l'UdeM.

« Le SAR anime ainsi une véritable communauté qui offre un accompagnement personnalisé ainsi qu'un partage enrichissant des expériences de chacun », conclut Sirléia Rosa.

À l'automne 2013, quelque 200 étudiants d'origine brésilienne se sont inscrits à un programme d'études de l'UdeM. Pour certains d'entre eux, et pour de nombreux autres à venir, c'est en partie grâce à l'inspiration donnée par Sirléia Rosa et au rêve qu'elle a suscité en eux!

Martin LaSalle

 


Dossier spécial

Le Brésil dans la mire de l'UdeM

Lire les articles

Sirléia Rosa, une ambassadrice étudiante qui fait rêver les Brésiliens!
Les étudiants du Brésil témoignent
Pour engager des réflexions sur le devenir des villes
Tony Leroux étudie l'audition des travailleurs agricoles brésiliens
Une société qui vieillit en accéléré : le Brésil sous la loupe d'Annette Leibing
Des biologistes traquent les bactéries qui tuent au Brésil