Tony Leroux étudie l'audition des travailleurs agricoles brésiliens

La culture du tabac au Brésil, importante dans deux régions du pays, n’est pas sans répercussions sur les travailleurs. M. Leroux se penche sur les problèmes d’audition de ceux qui travaillent dans cette industrie.Professeur à l'École d'orthophonie et d'audiologie de l'Université de Montréal, Tony Leroux poursuit depuis plusieurs années des travaux sur les problèmes d'audition des travailleurs agricoles exposés à l'effet combiné du bruit et de certains pesticides, les organophosphorés.

 

Au Québec, où ces substances sont très répandues, après deux saisons sur le terrain, il ne pouvait compter que sur un maigre échantillon de sept ouvriers. « Les gens ne voulaient pas parler par crainte de représailles de la part des producteurs, explique-t-il. Au laboratoire, on a même reçu des menaces de mort. »

Tony LerouxHeureusement, en 2007, M. Leroux a trouvé un partenaire brésilien. Grâce à la coopération de l'Université fédérale du Paraná, son équipe est parvenue à recruter une soixantaine de travailleurs de la région du Rio Azul dont la majorité sont employés dans la culture du tabac. « Les conséquences ont été extrêmement positives, dit M. Leroux. Il y a eu un partage d'expertises, des retombées scientifiques importantes et un intérêt accru de la part de nos partenaires vis-à-vis des programmes d'échanges avec la Faculté de médecine. »

En 2002, moins de 50 étudiants brésiliens étaient inscrits à l'Université de Montréal. Douze ans plus tard, on en compte quatre fois plus. La présence de ces jeunes Sud-Américains sur le campus a contribué à stimuler les relations de l'établissement avec les universités brésiliennes, car, contrairement aux étudiants africains par exemple, les doctorants de Rio de Janeiro ou de São Paulo retournent dans leur pays, généralement pour y enseigner. À l'instar de M. Leroux, plusieurs professeurs ont pu mettre à profit leurs liens avec leurs anciens étudiants pour établir la « convergence » nécessaire à la mise en œuvre de projets communs. Les affinités culturelles ont fait le reste.

École d'orthophonie et d'audiologie

 


Dossier spécial

Le Brésil dans la mire de l'UdeM

Lire les articles

Sirléia Rosa, une ambassadrice étudiante qui fait rêver les Brésiliens!
Les étudiants du Brésil témoignent
Pour engager des réflexions sur le devenir des villes
Tony Leroux étudie l'audition des travailleurs agricoles brésiliens
Une société qui vieillit en accéléré : le Brésil sous la loupe d'Annette Leibing
Des biologistes traquent les bactéries qui tuent au Brésil