Décès de la professeure Sandra Boye

Sandra Boye, professeure sous octroi agrégé au Département de neurosciences, décédée le 18 avril 2014.Sandra Boye, professeure sous octroi agrégée au Département de neurosciences, était une femme sans demi-mesure, passionnée et directe. Intransigeante avec l'injustice, ses élans naissaient de l'idéalisme qui l'habitait. Native de l'Uruguay et immigrée au Canada lorsqu'encore enfant, elle souhaitait améliorer son espagnol et s'adonnait avec humour à l'apprentissage de nouveaux mots avec une collègue hispanophone.

 

Ses travaux sur les neurosciences comportementales et la neuropsychopharmacologie visaient, entre autres, la compréhension de l'interaction des antidépresseurs avec leurs cibles centrales. Spécialiste du volet comportemental des mécanismes de récompense du cerveau, elle a réussi à traverser les frontières parfois étanches des savoirs en s'associant avec des spécialistes des volets biochimiques et moléculaires de ces mécanismes.

Dans son enseignement et son travail avec les étudiants, Sandra Boye insistait pour transmettre non seulement des connaissances, mais aussi des capacités professionnelles et des compétences organisationnelles. Ses collègues évoquent tous la même anecdote : celle d'une étudiante aux prises avec des difficultés à rédiger des comptes rendus et qui, semaine après semaine, a bénéficié de l'appui soutenu de Sandra Boye. «À la fin du trimestre, l'étudiante avait fait des progrès spectaculaires. Elle a poursuivi ses études et fini par obtenir une bourse de doctorat. Ça, c'était Sandra! », rappelle Graciela Pineyro, professeure au Département de psychiatrie.

Sandra Boye est décédée le 18 avril 2014.

Les grands moments de la carrière de Sandra Boye

     

  • 1997 Obtention d'un Ph. D. en psychologie de l'Université Concordia
  • 1998 Début d'un stage postdoctoral en neuropharmacologie à l'Université McGill
  • 2000 Chercheuse au Centre de recherche Fernand-Seguin de l'Hôpital Louis-H. Lafontaine, où elle travaillera pendant dix ans
  • 2010 Nommée professeure au Département de psychiatrie de la Faculté de médecine
  • 2012 Se joint au nouveau Département de neurosciences
  •  

Des professeurs du Département de psychiatrie témoignent

« Sandra Boye était une chercheuse passionnée et déterminée, une scientifique avec un grand «S». Les mots qui la caractérisent le mieux sont certainement rigueur et intégrité. Elle était également un mentor exceptionnel pour ses étudiants des cycles supérieurs. Bon nombre d'étudiants d'autres laboratoires n'hésitaient pas à lui demander conseil puisque sa porte était toujours ouverte. » – Pierre-Paul Rompré

« Je l'ai connue au Comité des études supérieures du Département. Nous avions un parcours similaire en tant que chercheuses au sein d'un département clinique. Mais c'est surtout la similitude de nos valeurs qui nous a rapprochées. L'encadrement des étudiants était pour elle une priorité, et elle avait une réelle vocation pour l'enseignement. » – Marie Dumont

« Sandra insistait pour ne pas distribuer ses notes de cours au préalable, au grand dam des étudiants qui la qualifiaient d'enseignante exigeante et stricte. Il n'en demeure pas moins qu'à la fin de son dernier cours de psychopharmacologie, à l'automne 2012, les étudiants n'ont pas pu s'empêcher de l'applaudir. Et c'est plutôt inhabituel que les étudiants applaudissent leur professeur à la fin du trimestre! » – Graciela Pineyro

Entrevue avec Sandra Boye - Journal Forum (2008)