Formation en sciences de la santé: naissance du «Montreal Model»

(Image : iStockphoto)L'expertise de l'Université de Montréal, basée sur des expériences provenant d'initiatives de la Faculté de médecine en matière de pratiques collaboratives et de partenariat patient, a reçu un accueil des plus enthousiastes lors de la dernière conférence de la Josiah Macy Jr Foundation.

 

La Faculté de médecine de l'UdeM mène en effet depuis 2010 une stratégie unique d'engagement et de partenariat avec des patients. Plusieurs dizaines de patients experts sont déjà engagés dans l'enseignement auprès des étudiants, font partie intégrante de démarches d'amélioration continue du partenariat de soins ou prennent part à des projets de recherche.

Cette conférence, organisée à Washington, regroupait une quarantaine des principaux penseurs et maîtres d'œuvre du domaine de la formation en sciences de la santé, ainsi que plusieurs patients experts, autour de la question de l'engagement des patients et de leurs familles dans le cadre de la formation sur la collaboration interprofessionnelles. Un des objectifs était de produire des recommandations pour soutenir, à l'échelle nationale, le développement et l'implantation de l'engagement des patients et des familles dans l'éducation en sciences de la santé.

« Les participants à la conférence ont clairement reconnu le leadership de la Faculté de médecine et du Comité interfacultaire opérationnel de formation à la collaboration de l'Université de Montréal (CIO) en matière de partenariat patient, à tel point qu'à la fin de l'événement, beaucoup des décideurs présents faisaient référence au « Montréal Model », déclare Vincent Dumez, co-directeur de la Direction collaboration et partenariat patient du Centre de pédagogie appliquée aux sciences de la santé de la Faculté de médecine, qui faisait partie de la délégation montréalaise.

« Cette question de l'engagement des patients est une tendance internationale. Ils sont une richesse de savoir énorme, les intégrer est une façon de renouveler la pensée en santé. Les américains sont très conscients de cela mais n'ont jamais poussé le modèle jusque là. L'expérience de la faculté de médecine de l'UdeM peut donc leur être utile », ajoute Monsieur Dumez.

Tout indique que les recommandations qui ressortiront de cette session de travail dans quelques semaines seront fortement influencées par ce qui se fait à l'Université de Montréal. L'équipe a d'ailleurs été sollicitée pour assister la Fondation dans la rédaction de ses recommandations finales. Il y a donc fort à parier que le « Montreal Model » sera bientôt expérimenté aux États-Unis.

« Depuis plusieurs années, la Faculté de médecine fait la promotion du partenariat patient auprès de ses membres et dans l'ensemble de son vaste réseau d'établissements partenaires. Déjà, des universités de partout s'intéressent à notre travail, mais une telle reconnaissance envers notre vision de l'enseignement des soins de santé provenant d'un des groupes de décideurs le plus influant des États-Unis vient confirmer notre leadership mondial en la matière et nous pouvons en être fiers », a déclaré Hélène Boisjoly, doyenne de la Faculté de médecine.

 

À propos de la Direction Collaboration et partenariat patient du Centre de Pédagogie appliquée aux sciences de la santé de la Faculté de médecine de l'Université de Montréal :
med.umontreal.ca/la-faculte/direction-collaboration-partenariat-patient/

 

Relation avec les médias
Benjamin Augereau
Attaché de presse
Université de Montréal
Tél. : 514-343-6796