Faire un don pour les futurs chanteurs d'opéra

  • Forum
  • Le 2 juin 2014

  • Paule Des Rivières

Robin Wheeler« L'opéra, c'est ma vie. »  Et, lorsqu'il a mis les pieds à la Faculté de musique de l'Université de Montréal il y a 14 ans, Robin Wheeler a immédiatement su qu'il avait trouvé sa demeure.

 

De sorte qu'aujourd'hui, c'est avec une passion sans partage qu'il dirige le merveilleux Atelier d'opéra de l'UdeM. « C'est tellement important pour les étudiants en chant. C'est la seule fois dans leur vie où ils pourront consacrer autant de temps à chacun des nombreux aspects d'une production opératique, souligne le professeur originaire d'Ontario. C'est à ce moment de leur vie qu'ils peuvent embrasser chaque volet d'un opéra. Ils n'auront plus cette chance par la suite; ils manqueront de temps. » Le chant, la diction, le jeu scénique, les costumes, les décors, tout compte pour la cinquantaine d'étudiants qui participent chaque année à la production d'un opéra, nécessairement mis en scène par un professionnel...

Pour M. Wheeler, il était naturel de faire un don au Fonds de soutien de l'Atelier d'opéra, mis sur pied en 2001, afin de contribuer à faire des productions de l'Atelier d'opéra une expérience inoubliable pour les jeunes chanteurs et musiciens. « Les universités traversent une période difficile. J'avais remarqué qu'un grand nombre de professeurs contribuent d'une manière ou d'une autre au soutien de la faculté. De plus, mon travail me comble et je veux redonner », dit ce pianiste, répétiteur et accompagnateur de renom qui a travaillé pendant 10 ans au réputé Centre d'arts de Banff.

Paule des Rivières