Francine Léger, une inspiration

Francine LégerPour tous ceux qui l'ont connue, Francine Léger fut une source d'inspiration et le restera à travers nos souvenirs et à travers ce qu'elle a contribué à bâtir.

 

Déterminée, convaincue, convaincante, tenace, Francine aura eu une influence certaine sur le plan social et sur la vie médicale de notre société. Ses combats nombreux auront contribué à faire évoluer les mentalités et transformé le visage de la médecine familiale et des soins de santé offerts aux femmes.

Pour elle, la médecine de première ligne tenait une place primordiale, étant celle de ce premier contact qui deviendra le plus présent pour le patient. Le lien entre elle et ses patients était unique et nous comprenons d'autant leur chagrin d'avoir perdu une médecin humaniste, entière, confidente, rigoureuse et ouverte à la fois aux nouvelles voies, d'une écoute sincère, d'un réconfort à la hauteur de toutes les misères et de toutes les peines. La Dre Léger sera irremplaçable pour tous.

Pour ses confrères et consœurs, elle demeurera une source de motivation inépuisable devant notre devoir d'engagement au bénéfice du patient, que la nature de nos interventions soit d'ordre clinique, administratif ou même, et surtout, politique. Son souvenir sera un appel à nous manifester, à intensifier notre action dans les soins proposés au patient jusqu'à ne pas craindre l'innovation et la recherche de nouvelles approches thérapeutiques, comme en témoignent les derniers mois de sa vie.

Inspirante sur le plan professionnel, certes, la Dre Léger l'était tout autant sur le plan humain. L'heure n'était pas toujours au combat et, dans ses moments de détente, son enthousiasme était tout aussi contagieux.

Sa conviction dans la défense d'un nouveau sujet, même s'il ne lui était pas familier au départ, l'amenait à approfondir la question au point d'en devenir une experte bien difficile à contourner.

Nous sentions son contact avec l'universel appuyer tous ses gestes du quotidien, alors qu'elle se plaisait à lier le premier aux seconds avec une certitude imparable.

Francine, nous nous sentons privilégiés de t'avoir connue, tu nous manqueras.

Avec toi, la vie n'était pas la même; sans toi, notre vie ne sera plus la même.

Le Dr Denis Poirier et l'équipe complète de la Clinique médicale du Quartier latin
26 mai 2014