Le projet SEUR accueille de jeunes autochtones à l'UdeM

Du 3 au 9 août s'est déroulée la semaine d'immersion offerte à une quinzaine d'élèves et étudiants autochtones de différentes régions du Québec (Chibougamau, Mashteuiatsh, Montréal, Odanak, Pikogan-Amos, Sept-îles). Ils ont été accueillis et pris en charge par un groupe de cinq animateurs, tous étudiants universitaires, recrutés par le Projet SEUR. L'expérience acquise et les modèles d'intervention développés depuis l'émergence du Projet SEUR en 2000 ont été mis à profit dans le cadre du volet « Jeunes autochtones ». L'objectif de ce volet est de sensibiliser élèves et étudiants autochtones à l'importance de leur cursus scolaire, au choix des carrières et à la fréquentation d'une institution postsecondaire, cégep et/ou université.

Grâce au travail de préparation et de planification des activités effectué par les animateurs, les participants  ont pu circuler sur le campus universitaire, découvrir l'architecture des nombreux pavillons et résidences qui le composent et profiter du mont Royal à proximité. Les activités offertes ont favorisé des interactions avec des étudiants de différentes disciplines et la découverte de plusieurs laboratoires : le Laboratoire de cyberjustice de la Faculté de droit, des plateaux techniques du Centre hospitalier de Sainte-Justine et des unités de recherche de l'École Polytechnique. Des sorties hors campus ont été organisées avec le personnel du Centre des Sciences de Montréal, de l'Office nationale du Film (atelier image par image), de la maison Radio-Canada et du jardin des Premières Nations-Jardin Botanique de Montréal. En début de semaine, ils ont pu participer au Festival Présence Autochtone et assister à une projection dans le cadre du 10e anniversaire de la Wapikoni mobile.

Cette semaine d'immersion a été pour eux l'occasion de tisser des liens avec d'autres jeunes de différentes Nations, issus de milieux différents du leur (communautés, villes, régions, etc.). Cette semaine d'immersion avait aussi comme objectif de connaître Montréal, de mieux s'y orienter, d'utiliser le transport en commun et de découvrir les nombreuses ressources disponibles. Le groupe était logé dans les résidences du campus de l'Université de Montréal.  L'hébergement, les repas, le transport, les activités de jour et de soir ainsi que les frais de transport étaient à la charge du Projet SEUR.

L'octroi d'une subvention de 70 000$ par la Direction des affaires autochtones et du développement nordique du Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) a permis la réalisation de ces premières activités liées au volet « Jeunes autochtones », le développement et la mise en place de structures innovantes et de partenariats visant à favoriser la persévérance scolaire dans différents milieux autochtones.

Première rangée (de gauche à droite): Lysiane Napess Mestokosho, Louis-Xavier Bérubé, Megan Ruperthouse Mapachee, Léa Lefevre-Radellli (chargée de projet, Projet SEUR), Nick Mowatt. Deuxième rangée (de gauche à droite): Emanuelle Dufour (chargée de projet, Projet SEUR), Kayla Vollant, Wanda Crépeau-Etapp, Diana Sandie Chachai-Weizineau, Chelsea Ruperthouse-Kistabish, Kate-Lynn Kistabish-Jérôme, Kellyann Blacksmith, Shany Germain, Dr Louis Dumont (Directeur, Projet SEUR). Troisième rangée (de gauche à droite): Anna Mapachee (chargée de projet, Projet SEUR), Gabriel Dubé (coordonnateur, Projet SEUR), Terry Randy Awashish, Dena Cananasso, Sheyla Charlish.

 

Information :

Emanuelle Dufour
chargée de projet
Volet « Jeunes autochtones », Projet SEUR
Université de Montréal
Tél.: 514-343-6111 poste 3365