L'Action humanitaire et communautaire de l'UdeM s'enrichit de 20 nouveaux étudiants

  • Forum
  • Le 25 août 2014

  • Martin LaSalle

Les 20 nouveaux étudiants-employés de l'Action humanitaire et communautaire des Services aux étudiants, accompagnés du coordonnateur Jean-Philippe Fortin (à gauche)Une vingtaine d'étudiants-employés de l'Action humanitaire et communautaire (AHC) de l'Université de Montréal ont pris part à une journée de formation, le 18 août, afin de se préparer à jouer un rôle de premier plan dans les nombreux programmes et activités offerts par l'AHC sur les campus.

 

C'est là une tradition qu'entretient l'AHC depuis plusieurs années afin de favoriser la vie étudiante grâce à différents programmes dont Écoute-Référence et Études-Famille, les jumelages interlinguistiques, l'Atelier Sud-Nord (solidarité internationale), les semaines thématiques ou encore la Popote étudiante.

Une expérience pour le présent et l'avenir

Les étudiants-employés de l'AHC accomplissent différentes tâches d'animation, de recrutement et d'intervention dans le milieu, en collégialité avec les étudiants.

«Ils ont tous en commun le sens de l'entraide et des valeurs humanistes, en plus de s'être déjà engagés dans leur milieu et d'avoir manifesté des qualités de meneur, que ce soit au secondaire ou au cégep ou encore dans leur communauté, explique Jean-Philippe Fortin, responsable de ce volet des Services aux étudiants

«L'université est plus qu'un lieu où l'on forme de futurs chercheurs ou professionnels, poursuit M. Fortin. C'est un lieu d'où émergeront les prochains chefs de file dans leur domaine et, en ce sens, l'AHC est un puissant outil complémentaire du parcours scolaire, car il permet aux étudiants d'exprimer leurs compétences et de vivre des expériences qui leur permettront d'aller plus loin.»

Un mandat essentiel pour la vie étudiante

Plus globalement, l'AHC a le mandat de reconnaître et de soutenir l'ensemble des 85 associations départementales et 50 regroupements d'étudiants dans leur développement quel que soit leur champ d'action, qu'ils soient à vocation scolaire, politique, humanitaire, religieuse, culturelle, sociale ou autre.

Jean-Philippe Fortin souligne d'ailleurs que, depuis l'an dernier, le campus de l'UdeM à Laval compte son premier groupement étudiant officiel, soit un groupe écologiste. Et il prévoit qu'un deuxième groupe d'intérêts sera formé dans les prochaines semaines.

«Animée de principes de solidarité et d'entraide, l'équipe de l'AHC parvient à mobiliser bon nombre de bénévoles afin de donner un visage plus humain aux divers défis auxquels notre société fait face, ainsi qu'aux solutions qui en découlent», conclut-il.

Martin LaSalle