Semaine d'accueil des enseignants

  • Forum
  • Le 25 août 2014

  • Martin LaSalle

Cinquante pour cent de l'efficacité de l'enseignement se joue le premier jour, note Mme Eid.Près de 120 nouveaux professeurs et chargés de cours ont pris part aux ateliers, conférences et séances d'information organisés par les Services de soutien à l'enseignement (SSE) de l'Université de Montréal, à l'occasion de la semaine d'intégration des enseignants, qui a eu lieu du 18 au 22 août.

 

Ainsi, les enseignants nouvellement en poste ont pu se familiariser avec la carrière professorale à l'UdeM, la gestion de classe en milieu universitaire, l'encadrement des étudiants et l'évaluation des apprentissages.

Animant l'atelier «Initiation à l'enseignement universitaire», Cynthia Eid, conseillère pédagogique aux SSE, a notamment souligné l'importance d'élaborer un plan de cours de qualité.

«Chaque minute investie dans la rédaction du plan de cours, avant le premier cours, permet de gagner 10 minutes tout au long de la session, a-t-elle illustré. Le temps ainsi économisé peut être consacré à un accompagnement plus étroit des étudiants pour favoriser leur réussite.»

Selon Mme Eid, il est préférable de construire le plan de cours en établissant d'abord quels seront les apprentissages qu'on souhaite évaluer, ce qui permet ensuite de mieux définir les activités d'apprentissage pour chaque séance, liées aux objectifs pédagogiques.

«Cette façon de faire assure une meilleure cohérence et aide à sélectionner ce qu'on souhaite enseigner, car on ne peut présenter toute la matière qu'on possède en 45 heures de cours», rappelle Cynthia Eid.

Quelle est la longueur idéale d'un plan de cours?

«Le plan de cours doit être comme une minijupe: assez long pour couvrir le sujet et assez court pour attirer l'attention!» a-t-elle lancé en boutade, paraphrasant l'ancien archevêque de Lyon Alexandre Renard, qui parlait de la longueur idéale... de l'homélie!

La préparation du plan de cours est une tâche primordiale, a rappelé Cynthia Eid aux nouveaux enseignants.Mme Eid a ajouté qu'un bon plan de cours devrait être conçu en utilisant la taxonomie des processus cognitifs «pour que les étudiants acquièrent des habiletés actives et complexes, plutôt que de se limiter aux habiletés passives».

De même, il devrait, entre autres, comporter les modalités d'évaluation, en plus de reposer sur une variété d'approches pédagogiques. «Le taux de rétention de l'information est de 5 % en situation de cours magistral, comparativement à 10 % lors d'une activité de lecture, a expliqué Mme Eid. Mais, lorsqu'un étudiant doit présenter aux autres ce qu'il vient d'apprendre, son taux de rétention est de 90 %!»

L'impression primordiale du premier cours

Cynthia Eid est formelle quant à l'importance de faire bonne impression au premier cours du trimestre. «Cinquante pour cent de l'efficacité de votre enseignement se joue le jour de ce premier cours», dit-elle.

Pour faire bonne impression, il est souhaitable de d'abord s'assurer que l'environnement physique sera propice à un déroulement harmonieux du cours. «Avant le premier jour, allez explorer la salle de classe, vérifiez que le matériel et les prises de courant fonctionnent, que les installations et votre ordinateur sont compatibles», conseille-t-elle.

Enfin, elle recommande au nouvel enseignant de se présenter et de faire état de son parcours et de ses disponibilités, pour ensuite présenter le cours (et le plan de cours) dans son contexte global «et de montrer en quoi il constituera une expérience enrichissante pour les étudiants».

Martin LaSalle

Pour en savoir plus sur le contenu d'un plan de cours de qualité, visitez le site de StudiUM.