Mieux déterminer le stade du cancer du poumon

Moishe Liberman (image : CHUM)La biopsie endoscopique des ganglions médiastinaux (situés entre les deux poumons) est une technique précise et fiable qui peut remplacer la chirurgie du médiastin pour déterminer le stade du cancer du poumon chez les patients porteurs d'une tumeur potentiellement résécable.

 

Telles sont les conclusions d'une étude prospective contrôlée réalisée sous la direction du Dr Moishe Liberman, chercheur au Centre de recherche du CHUM (CRCHUM) et professeur agrégé à l'Université de Montréal. Il en découle, en outre, qu'il n'est pas nécessaire de recourir à la chirurgie pour confirmer les résultats négatifs obtenus au moyen de l'approche endoscopique au cours de l'évaluation préopératoire de patients atteints d'un tel cancer. Les avantages de cette découverte sont nombreux pour les patients et le système de santé.

Très peu invasive, la biopsie endoscopique des ganglions médiastinaux est une intervention non chirurgicale employée depuis peu pour déterminer le stade d'un cancer du poumon. L'étude menée par l'équipe du Dr Liberman auprès de 166 patients que l'on soupçonnait ou savait être atteints d'un cancer non à petites cellules visait à comparer cette nouvelle approche à la stadification chirurgicale sous anesthésie générale, prescrite par les lignes directrices actuelles pour ce type de cancer. Les résultats publiés récemment dans la publication CHEST (publication officielle de l'American College of Chest Physicians) ont démontré que l'approche endoscopique était non seulement précise et fiable, mais qu'elle offrait également de meilleurs résultats que la méthode classique, permettant d'effectuer des biopsies de ganglions et de métastases inaccessibles par voie chirurgicale.

Protocole de recherche

Tous les patients ont subi au cours de la même intervention une échographie endobronchique, une échographie endoscopique et une procédure de stadification médiastinale par voie chirurgicale. Chaque patient était son propre témoin. Les résultats de l'échographie endobronchiale, de l'échographie endoscopique et de ces deux échographies combinées ont été comparés aux résultats de la stadification médiastinale par voie chirurgicale (l'étalon de référence) et aux résultats d'un échantillonnage ganglionnaire pendant une résection pulmonaire dans le cas des patients ayant obtenu des résultats négatifs lors de la stadification ganglionnaire.

À propos de l'étude :
L'étude Endosonographic Mediastinal Lymph Node Staging of Lung Cancer a été présentée le 20 mai 2013 à la conférence internationale de l'American Thoracic Society qui s'est tenue à Philadelphie, en Pennsylvanie, et a été publiée dans CHEST (publication officielle de l'American College of Chest Physicians).

À propos de Dr Moishe Liberman :
Dr Moishe Liberman est le directeur du Centre d'évaluation trachéobronchique et œsophagienne du (CETOC) au Service de chirurgie thoracique du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM). Chercheur au Centre de recherche du CHUM (CRCHUM), il est également professeur agrégé au Département de chirurgie de l'Université de Montréal et titulaire de la Chaire Marcel et Rolande Gosselin de chirurgie thoracique oncologique à cette université. Ses travaux sont financés par la Fondation canadienne pour l'innovation, la Society of University Surgeons, le Fonds de recherche en santé du Québec et le Thoracic Surgery Research Foundation of Montreal.

Sources :
Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM)
Université de Montréal

Relations avec les médias :    
Lucie Dufresne
Conseillère en communication - Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM)
Téléphone : +1 514 890-8000, poste 15380
Téléavertisseur : +1 514 860-7110

Benjamin Augereau
Attaché de presse - Université de Montréal
Téléphone : +1 514 343-6796