Partenariat entre le Laboratoire de cyberjustice et le Ministère de la justice du Québec

Image : UdeMLe Laboratoire de cyberjustice de Montréal annonce la signature d’un accord de partenariat avec le Ministère de la justice du Québec visant à faire du Québec un modèle dans le champ de la cyberjustice sur la scène internationale. Ce partenariat s’inscrit dans un processus de réforme et de modernisation du système de justice entamé, depuis plusieurs années, par le Ministère de la justice du Québec. Il permettra entre autres d’éclairer les décisions gouvernementales en la matière et d’amorcer des initiatives visant à accroitre l’accès à la justice pour les citoyens québécois.

 

Les projets

Constituant le fondement d'une collaboration durable, ce nouveau partenariat vise d’abord à produire une veille informationnelle semestrielle sur les enjeux contemporains liés à la cyberjustice. Cette veille informationnelle qui sera complétée par des ateliers de travail à destination des équipes du Ministère, servira à informer les décisions ministérielles à propos des enjeux juridiques et stratégiques liés à l’introduction des nouvelles technologies dans les palais de justice du Québec. Les sujets traités concerneront notamment les dernières avancées juridiques, scientifiques, logicielles et sociales intervenues dans le domaine mais également les enjeux pratiques reliés à l’accès aux technologies pour les personnes vulnérables, la protection de la vie privée ou encore la sécurité des informations numériques administrées par les tribunaux. Dans un second temps, l’accord permettra d’initier une série de projets de développement logiciels qui pourraient avoir une incidence favorable sur l’accès à la justice au Québec. Prenant la forme de projets-pilotes, ces initiatives serviront à recueillir les commentaires des usagers des tribunaux et à tester leurs avantages avant de pouvoir généraliser leur introduction à l’ensemble des juridictions québécoise.

Une infrastructure de recherche unique au monde

Réparti entre l’Université de Montréal et l’Université McGill, le Laboratoire de cyberjustice est un espace de réflexion et de création où les processus de justice sont modélisés et repensés. Sous la direction du Professeur Karim Benyekhlef, l’équipe scientifique du Laboratoire analyse l’incidence des technologies sur la justice et développe une nouvelle génération de logiciels ouverts  adaptés à la réalité des systèmes judiciaires d’ici et de l’étranger. Parmi ces logiciels, on dénombre l’application PARLe (plateforme d’aide au règlement des litiges en ligne) qui permet la résolution en ligne des conflits par le biais d’étapes de négociation et de médiation. La plateforme ISA (interface de salle d’audience) permet de piloter, depuis une tablette tactile, une salle d’audience équipée de la fin pointe de la technologie informatique et audiovisuelle ou bien moindrement équipée.

Relations avec les médias :
Valentin Callipel

Chargé de mission du Laboratoire de cyberjustice
Faculté de droit, Université de Montréal
Tél. : 514 343-6111, poste 2550