Trois livres gratuits pour lancer la saison des PUM

  • Forum
  • Le 29 septembre 2014

  • Mathieu-Robert Sauvé

Mme Arsenault en compagnie de MM. Del Busso (au centre) et Dumont.

L'interculturel au Québec vous intéresse? Le livre de 258 pages, un collectif sous la direction des chercheurs en anthropologie Lomomba Emongo et Bob W. White, est paru cet été aux Presses de l'Université de Montréal (PUM) et fait partie des ouvrages de la rentrée 2014.

 

Vous le trouverez sur les rayons des librairies à 19,95 $ ou sans aucuns frais en version numérique PDF téléchargeable en trois secondes sur votre portable ou votre tablette électronique.

«Nous inaugurons un partenariat avec les bibliothèques de l'Université de Montréal visant à diffuser la connaissance en libre accès. C'est la grande nouveauté de la maison cette année», a expliqué le directeur des PUM, Antoine Del Busso, devant un parterre d'une centaine de personnes venues célébrer la rentrée littéraire à la Société des arts technologiques, à Montréal, le 22 septembre.

Deux autres titres de la cuvée automnale (Aménagement du paysage urbain, 2003-2013, des architectes paysagistes Nicole Valois, Peter Jabobs et Paula Meijerink, et Pratiques de l'édition numérique, des chercheurs en lettres Marcello Vitali Rosati et Michael Eberle Sinatra) sont disponibles gratuitement en plus d'être vendus dans le réseau habituel. Pendant trois ans, chaque année, une dizaine de livres seront offerts gracieusement à la clientèle, trois financés par la Direction des bibliothèques de l'UdeM, les autres provenant du fonds des PUM.

Pour le directeur des bibliothèques, Richard Dumont, ce partenariat inusité est une façon originale de rendre le savoir accessible sans entraves. «Les bibliothèques veulent contribuer pleinement à la transformation de l'édition savante. Je crois que le libre accès est une bonne manière d'y arriver et cette synergie avec les PUM vise à élaborer une approche viable à long terme», commente M. Dumont, qui dit s'être inspiré de pratiques similaires à l'Université d'Ottawa. Une compensation financière est versée aux PUM pour les pertes subies.

Benoît Melançon, directeur scientifique des PUM et auteur de plusieurs ouvrages sur la communication écrite, a salué cette initiative en soulignant la nécessité de trouver de nouvelles idées pour faire face à la crise de l'édition. «Les auditoires changent et nos façons d'écrire se transforment. Les éditeurs doivent s'adapter à ces réalités», a-t-il dit. En plus des monographies, les PUM publient cinq revues qui sont depuis longtemps passées au numérique. Un virage qui s'est avéré bénéfique pour leur lectorat, estime-t-il.

La soirée était animée par Marie-Louise Arsenault, de l'émission littéraire quotidienne de la Première Chaîne de Radio-Canada Plus on est de fous, plus on lit! Elle a interviewé Marc Zaffran, auteur de l'essai Le patient et le médecin, et Louis Hamelin, auteur de Fabrications (Prix de la revue Études françaises 2014). Marcello Vitali Rosati et Michael Eberle Sinatra les avaient précédés au micro. Ceux-ci avaient loué l'initiative des PUM et des bibliothèques en appelant un décloisonnement du savoir universitaire.

Mathieu-Robert Sauvé