L'Université de Montréal décerne 5 doctorats honorifiques à des personnalités d'exception

Image : UdeML'Université de Montréal remettra cet automne des doctorats honoris causa à 5 personnalités marquantes dans les domaines de la musique, des sciences de la communication, des affaires, de l'économie et de la politique. L'UdeM honorera ainsi Joan Dornemann, Leon Fleisher, Sonia Livingstone et Calin Rovinescu lors des collations des grades de ses Facultés de musique, des arts et des sciences et de droit. Un doctorat honorifique sera également remis à Jacques Parizeau à l'occasion de la séance inaugurale des 27e Entretiens Jacques-Cartier, qui se tiendra à Montréal le 5 octobre prochain.

 

« Les doctorats honoris causa sont les titres les plus éminents qui puissent être remis par notre Université. Ils sont pour nous l'occasion de reconnaître les mérites exceptionnels et les contributions à la société de personnalités remarquables, a déclaré le recteur de l'UdeM Guy Breton. Les parcours de Joan Dornemann, Leon Fleisher, Sonia Livingstone, Jacques Parizeau et Calin Rovinescu sont des modèles pour tous nos finissants et pour les prochaines générations d'étudiants. C'est avec une grande fierté que nous les accueillons au sein notre communauté universitaire. »

Voici les 5 docteurs honoris causa :

     

  • Joan Dornemann Collation des grades de la Faculté de musique, 3 octobre 2014, 16 h 30, Salle Claude-Champagne
    Joan Dornemann est l'une des répétitrices les plus réputées sur la scène internationale. Sa carrière au Metropolitan Opera de New York s'étale sur une période de 40 ans, où elle collabore avec les plus grands chefs d'orchestre. À titre de chef adjointe du Metropolitan Opera, elle prépare l'élite de l'art lyrique pour ses performances au MET. Elle a conseillé des chanteurs comme Luciano Pavarotti, Placido Domingo, Jose Carreras, Renee Fleming, Juan Diego Flórez et bien d'autres. En 2004, Mme Dornemann a accepté de développer à Montréal un stage international pour jeunes chanteurs sur le modèle de celui d'IVAI en Israël. La Faculté de musique de l'UdeM s'est alors empressée de s'associer à l'Institut canadien d'art vocal  afin d'accueillir, chaque été, une quinzaine de maîtres réputés œuvrant au sein des plus prestigieuses maisons d'opéra, pour un stage intensif de trois semaines. À Montréal seulement, Joan Dornemann prodigue, au fil des ans, ses précieux conseils comme directrice artistique à quelque 300 jeunes chanteurs du monde entier – dont plus d'une trentaine de diplômés de l'UdeM– sélectionnés lors d'auditions tenues à Montréal et à New York.
  •  

     

  • Leon Fleisher Collation des grades de la Faculté de musique, 3 octobre 2014, 16 h 30, Salle Claude-Champagne
    Le parcours du légendaire pianiste Leon Fleisher représente la quintessence de l'accomplissement musical. M. Fleisher s'est fait connaître comme concertiste dans les années 50 avant de perdre tragiquement l'usage de sa main droite en 1964 en raison d'une maladie neurologique, la dystonie focale. N'ayant jamais abandonné la musique, il s'est alors tourné vers la direction d'orchestre et l'enseignement tout en continuant de chercher des moyens de guérir sa main. Il a également poursuivi ses activités d'interprète en jouant des compositions pour la main gauche. Il a retrouvé l'usage de sa main droite en 2004 et, à 86 ans, il continue d'affirmer son talent avec vitalité partout dans le monde, accumulant les succès de façon soutenue, que ce soit comme chef d'orchestre, soliste, concertiste, chambriste et mentor de cours de maître. Pédagogue de réputation mondiale, Leon Fleisher a enseigné à plusieurs pianistes qui ont maintenant une belle carrière, entre autres Yefim Bronfman, Louis Lortie, Hélène Grimaud et Wonny Song.
  •  

     

  • Sonia Livingstone Collation des grades de la Faculté des arts et des sciences, 29 octobre 2014, 19 h 30, Amphithéâtre Ernest-Cormier, Pavillon Roger-Gaudry
    Sonia Livingstone est une figure incontournable de l'étude et de la recherche des médias. Son travail s'intéresse tout particulièrement à la question du rapport des enfants et des jeunes aux nouveaux médias, et aux problématiques soulevées par la participation citoyenne à la sphère publique à l'heure du bouleversement de l'information, de ses frontières et de ses canaux. L'expertise internationalement reconnue de Mme Livingstone vient couronner une carrière marquée par des fonctions au sein des institutions britanniques parmi les plus prestigieuses du domaine des sciences sociales. Elle est ainsi, depuis 1999, professeure au Département de psychologie sociale de la London School of Economics, où elle œuvre notamment au sein du Département des médias et communications. Soucieuse de son temps et résolument engagée, Mme Livingstone s'est investie à de nombreuses reprises dans les grands débats de société autour de la question des médias, qu'ils soient traditionnels ou nouveaux.
  •  

     

  • Jacques Parizeau Séance inaugurale des Entretiens-Jacques Cartier, 5 octobre 2014, 16 h 00, Parquet de la Caisse de dépôt et placement du Québec
    Jacques Parizeau est un économiste, d'abord haut fonctionnaire, conseiller politique, professeur, journaliste puis ministre des Finances et premier ministre du Québec.
    Diplômé de l'École des hautes études commerciale (HEC Montréal), où il enseigna pendant de nombreuses années et dont il assura la direction de l'Institut d'économie appliquée, Jacques Parizeau a joué un rôle clé dans la création de plusieurs des initiatives-phare de la Révolution tranquille durant les années 1960 : la nationalisation des compagnies d'électricité, la création du plan de pension du Québec ou bien encore de la Caisse de dépôt et de placement. Il a mis en place des rouages essentiels du Québec moderne, surtout dans le domaine financier. Lors de son passage au poste de ministre des Finances, il a été l'architecte de la politique économique du gouvernement de René Lévesque. Il a présidé à l'émergence d'un capitalisme québécois francophone qu'il a appuyé en instaurant notamment le Régime d'épargne-actions et en permettant la création du Fonds de solidarité de la FTQ. Il est devenu, le 26 septembre 1994, le 26e Premier ministre du Québec. M. Parizeau continue de se passionner pour les questions économiques et demeure un des porte-parole les plus connus du mouvement souverainiste québécois.
  •  

     

  • Calin Rovinescu Collation des grades de la Faculté de droit, 2 octobre 2014, 16 h 00, Amphithéâtre Ernest-Cormier, Pavillon Roger-Gaudry
    Me Calin Rovinescu occupe depuis 35 ans une place prépondérante dans le milieu des affaires canadien. Les grandes étapes de la carrière de ce diplômé de l'UdeM sont jalonnées par des contributions de premier plan tant auprès de la profession juridique que de l'industrie des services financiers, de l'aviation et de sa communauté. En 1978, il s'est joint au cabinet Stikeman Elliot où il a développé pendant 22 ans une solide expertise en droit des sociétés, en financement de l'entreprise et en fusion-acquisition. L'année 2000 a marqué un changement de cap important pour l'avocat puisqu'il a joint les rangs d'Air Canada à titre de vice-président, Croissance et stratégie. En 2003, il a été en charge d'une restructuration majeure qui a permis à la société d'État de préserver sa viabilité. L'année suivante, il a fondé la banque d'investissement indépendante Genuity Capital Market. Sa passion pour l'aviation ne l'a pas quitté pour autant puisqu'en 2009, il a été nommé président et chef de la direction d'Air Canada. En 2012, il est devenu également président du conseil de direction du réseau Star Alliance et, en juin 2014, président du conseil de direction de l'Association du transport aérien international.
  •  

Relations avec les médias
Mathieu Filion
Conseiller principal
Relations avec les médias
Université de Montréal
Tél.: 514 343-7704