Football : Les Carabins l’emportent 22-16 sur Sherbrooke au terme d’un match enlevant

Mikhaïl DavidsonDans un match qui s’est décidé sur le dernier jeu, l’équipe de football des Carabins de l’Université de Montréal a vaincu le Vert & Or de Sherbrooke par la marque de 22-16 samedi après-midi au CEPSUM. Il s’agit d’une quatrième victoire de suite, en cinq sorties cette saison, pour la troupe de l’entraîneur-chef Danny Maciocia.

 



Alors que le pointage était de 17-16 pour les Bleus durant la majorité de la deuxième demie, la recrue Louis-Philippe Simoneau (Relations industrielles) a réussi un placement de 39 verges pour porter le pointage à 20-16 avec moins de dix minutes à faire au cadran.

« C’était un gros jeu de voir notre jeune botteur pouvoir nous donner une avance de quatre points, a souligné Danny Maciocia. Nous avions besoin de jouer un match comme celui-là, un duel serré avec adversité. C’était également un bon test pour notre défense de devoir protéger une mince avance durant une bonne partie du match. Ça va nous aider à long terme. »

Le Vert & Or a ensuite concédé un touché de sûreté, mais il a pu obtenir une dernière chance à l’attaque avec un peu plus d’une minute à jouer.

À partir de leur ligne de cinq, les Verts ont atteint la ligne de 41 des Carabins. Sur le dernier jeu du match, Alex Cromer-Émond (Médecine) a réussi à plaquer le quart-arrière de Sherbrooke Jérémi Roch derrière la ligne de mêlée pour mettre fin au débat.

« On vit pour jouer des matchs comme celui-là, a dit Cromer-Émond, auteur de huit plaqués dont deux sacs. Je suis content d’avoir eu la chance de mettre fin au match. Je suis entouré de bons joueurs qui font de l’excellent travail et j’essaie de ramasser les miettes sur le terrain. On avait concédé 16 points en première demie et à la mi-temps, on s’est dit que ça devait s’arrêter là. »

Le secondeur Byron Archambault (Sécurité et études policières) a également connu un après-midi très occupé avec un total de huit plaqués, dont sept en solo et deux sacs du quart à des moments opportuns.

Une première demie spectaculaire

L’attaque des Carabins a fait sentir sa présence dès son premier jeu du match. Gabriel Cousineau (Administration, HEC Montréal) a repéré Mikhaïl Davidson (Sciences économiques) laissé fin seul. Ce dernier a capté le ballon et a filé jusque dans la zone des buts, un jeu de 105 verges. Il s’agit du plus long jeu de passe de l’histoire de l’équipe.

Cousineau a connu une très bonne sortie, complétant 22 de ses 33 tentatives de passe pour un total de 343 verges et deux passes de touché. Sa cible préférée a été la recrue Régis Cibasu (Administration, HEC Montréal), qui a capté sept ballons pour des gains de 97 verges.

« Je suis très content d’avoir pu contribuer au succès de l’équipe, a dit Cibasu. On sentait l’intensité de la rivalité à travers les vétérans. Nous avons eu du plaisir et c’est une victoire importante qui fait du bien. »

Cependant, sur leur possession suivante, les Bleus ont été forcés de concéder un touché de sûreté. Le Vert & Or a ensuite pris l’avance. David Dumas-Goulet a d’abord réussi une course de 44 verges pour s’approcher de la zone payante. Jérémi Roch a complété avec une passe de touché de deux verges à Antoine Gosselin.Roch a réussi 22 de ses 35 tentatives de passe pour 304 verges. Il a également réussi une passe de touché et subi une interception. Au total, l’attaque des Bleus a gagné un total de 496 verges contre 442 pour les Verts.

Au deuxième quart, après une longue séquence à l’attaque de près de cinq minutes sur 77 verges, Louis-Philippe Simoneau a réussi un placement de 29 verges pour redonner l’avance aux siens. Sur la séquence suivante, Cibasu a capté une passe de 48 verges de Cousineau pour inscrire son premier touché en carrière.

Les Verts ont répliqué avec une course de 59 verges d’Alexandre Aubé jusque dans la zone des buts pour réduire l’écart à 17-16 en faveur de Montréal. Nicolas Gauthier (Administration, HEC Montréal) a réussi une interception aux dépens de Roch en fin de première demie, mais les Bleus ont manqué de temps pour convertir ce revirement en points au tableau. Louis-Philippe Simoneau a manqué de peu un placement de 45 verges sur le dernier jeu.

Ce match a attiré 4696 spectateurs au CEPSUM durant une journée où la pluie s’est invitée par intermittence.

Les Carabins se rendront au Stade Concordia samedi prochain à 13h pour y affronter les Stingers dans une lutte pour la deuxième position au classement. Concordia, invaincue en quatre matchs cette saison, affronte le Rouge et Or à Québec demain, dimanche. Le prochain duel des Bleus sera retransmis en direct sur Ici Radio-Canada Télé ainsi que sur le web à ici.radio-canada.ca.

 

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Pour information :
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-232-4420