Football : Les Carabins s’emparent du 2e rang avec aplomb à Concordia

Mikhaïl DavidsonDans une rencontre pour l’exclusivité du deuxième rang au classement québécois, l’équipe de football des Carabins de l’Université de Montréal a renversé les Stingers de Concordia par la marque de 36-3 samedi après-midi au Stade Concordia. Les Bleus ont inscrit 20 points sans riposte au premier quart et n’ont plus regardé derrière.

 



Les représentants de l’UdeM, classés cinquièmes au pays, ont maintenant une fiche de cinq victoires contre un seul revers. Après quatre gains d’affilée en début de saison, les Stingers, classés neuvièmes, viennent d’encaisser deux défaites de suite.

L’attaque a pu compter sur les unités spéciales et la défense pour prendre son élan en début de match. D’abord, Mikhaïl Davidson (Sciences économiques) a retourné un botté de dégagement sur 75 verges pour le touché. Les Bleus prenaient les devants 6-0 puisque le botté du converti a été bloqué. Un peu plus tard, les Stingers ont été stoppés sur un troisième essai et une verge à franchir.

« C’est une cinquième victoire consécutive et nous sommes dans la situation où nous voulions nous trouver avant la semaine de congé, a affirmé l’entraîneur-chef des Bleus, Danny Maciocia. Les unités spéciales nous ont donné un bon élan en début de match. La défense n’a pas concédé grand-chose. Nous avons su exploiter les trous dans la défense adverse. Nous avons besoin de ces trois facettes du jeu pour exceller. »

Prenant le ballon à la ligne de 54 de Concordia, l’unité offensive a su convertir ce revirement en points au tableau. Après avoir raté les deux derniers matchs, le porteur de ballon Sean Thomas Erlington (Éducation physique et santé) a inscrit son quatrième touché de la saison sur une course de deux verges.

Ensuite, la défense a une fois de plus donné une position avantageuse à l’attaque sur le terrain grâce à une interception d’Anthony Coady (Éducation physique et santé). Ce dernier a ramené le ballon sur 31 verges. Gabriel Cousineau (HEC Montréal, Administration) a alors lancé une passe de 42 verges pour Davidson dans la zone des buts. Ce dernier a gardé toute sa concentration pour réaliser un attrapé spectaculaire. C’était donc 20-0 à la fin du premier quart.

« Il était temps que je mette fin à ma léthargie, a dit Coady avec le sourire, auteur de trois larcins la saison passée. Une interception est le jeu qui change le match le plus rapidement au football. On se sent un peu responsable quand on voit le touché ensuite et c’est plaisant. »

Au final, Davidson a capté cinq ballons pour des gains de 69 verges en seulement une demie, lui qui a ensuite été mis au repos par ses entraîneurs. L’homme à tout faire des Carabins a inscrit huit touchés cette saison, dont un au sol et un sur les unités spéciales.

Malgré un placement de 46 verges de Keegan Treolar pour réduire l’écart à 20-3, les Bleus ont poursuivi leur travail au quart suivant. Après s’être défait de plusieurs adversaires dans le champ arrière, Gabriel Cousineau (Administration, HEC Montréal) a repéré Régis Cibasu (Administration, HEC Montréal), laissé seul, et lui a lancé une passe de touché de 46 verges pour compléter un jeu qui a ravi les nombreux partisans des Bleus, majoritaires dans les estrades à Concordia.

Le quart-arrière des Carabins a de nouveau brillé en terminant la rencontre avec un impressionnant pourcentage de passes complétées de 85% avec 23 passes en 27 tentatives pour 300 verges. Il a lancé deux passes de touché. Ses cibles préférées ont été Philip Enchill (Éducation physique et santé) avec huit réceptions pour 114 verges et Régis Cibasu avec 101 verges en cinq réceptions. À noter qu’Enchill a également lancé une passe de 35 verges à Cibasu sur un jeu truqué au deuxième quart. Cousineau a complété 71,9% de ses passes depuis le début de la saison.

« Les Stingers ont une bonne défense et ils nous empêchaient de réaliser des gros jeux, alors j’ai été plus conservateur dans mes lectures de passes, a dit Cousineau. J’ai tenté de garder le ballon un peu plus longtemps et les receveurs ont fait de belles réceptions. Notre défense a été redoutable aujourd’hui. Je suis content de ne pas jouer contre elle chaque semaine. On sent qu’elle supporte bien l’attaque. »

En défense, les Carabins ont été intraitables. La recrue Jean-Christophe Touchette (Action communautaire) a été le meneur avec 8,5 plaqués. Nicolas Gauthier (Administration, HEC Montréal) a également réussi une interception au deuxième quart aux dépens de Colin Sequeira.

L’attaque des Stingers a obtenu un maigre total de 161 verges en attaque, contre 374 pour les hommes en bleu royal et blanc. Sequeira a complété sept de ses 16 tentatives de passe pour 68 verges avant de céder sa place à Mario Porreca, qui a réussi deux de ses cinq passes pour 32 verges.

En deuxième demie, Louis-Philippe Simoneau (Relations industrielles) a réussi des placements de 41 et de 18 verges. Félix Ménard-Brière a également inscrit un simple sur un long botté de dégagement de 73 verges. Les Stingers ont concédé un touché de sûreté au début du quatrième quart.

La troupe de Danny Maciocia bénéficiera d’une semaine de congé. Elle reprendra l’action le samedi 25 octobre au Coulter Field de Lennoxville face aux Gaiters de Bishop’s (1-4). Ce match sera retransmis en direct sur Ici Radio-Canada Télé et à ici.radio-canada.ca.

 

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Pour information :
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-232-4420