Héritage Canada La Fiducie nationale récompense Christina Cameron

  • Forum
  • Le 16 octobre 2014

Christina CameronChristina Cameron, titulaire de la Chaire de recherche du Cana­da en patrimoine bâti à l'École d'architecture de l'Université de Montréal, a reçu le 3 octobre à Charlottetown la médaille Ga­brielle-Léger, décernée par Hé­ritage Canada La Fiducie natio­nale.

 

Mme Cameron est une spé­cialiste de renommée interna­tionale de la conservation du patrimoine, hautement consi­dérée pour ses contributions exceptionnelles à la théorie et aux politiques du patrimoine. Elle personnifie sans doute mieux que quiconque la conser­vation du patrimoine au Cana­da, aux yeux aussi bien des Ca­nadiens que du milieu mondial du patrimoine culturel.

S'intéressant à la littérature, aux arts, à l'histoire de l'archi­tecture et aux études muséales, la professeure Cameron pos­sède une maîtrise en histoire de l'art de l'Université Brown et un doctorat en histoire de l'archi­tecture de l'Université Laval.

Au début des années 70, elle est entrée au service de l'Agence Parcs Canada pour travailler au nouvel Inventaire des bâti­ments historiques du Canada. En tant que membre de la direc­tion pendant les 30 années sui­vantes, elle a veillé à l'élabora­tion de la politique sur la gestion des ressources culturelles de l'organisme, concrétisant une approche intégrée et holistique de la gestion des ressources culturelles dans les parcs natio­naux, les lieux historiques na­tionaux, les canaux historiques et les aires marines nationales de conservation. Elle a aussi orienté d'autres grandes politiques cana­diennes, dont le concept d'inté­grité commémorative. Elle a as­sumé des fonctions d'importance, comme celles de secrétaire de la Commission des lieux et monu­ments historiques du Canada et de directrice générale des Lieux historiques nationaux de Parcs Canada. Elle a en outre piloté le Programme des édifices fédé­raux du patrimoine et l'Initiative des endroits historiques.

La passion de Christina Ca­meron pour la conservation du patrimoine l'a amenée à travail­ler à l'étranger. Pendant 18 ans, elle a dirigé la délégation cana­dienne auprès de la Conven­tion du patrimoine mondial de l'Unesco et elle a été deux fois à la tête du Comité du patrimoine mondial. Elle a présidé d'impor­tantes rencontres d'experts inter­nationaux, y compris celles consa­crées aux canaux historiques, aux paysages culturels et à une propo­sition visant à créer un conseil d'experts des populations autoch­tones du patrimoine mondial.

En 2005, en reconnaissance d'une carrière d'exception, l'UdeM a nommé Christina Cameron ti­tulaire de la Chaire de recherche du Canada en patrimoine bâti. Mme Cameron est également vice-présidente du Comité consultatif sur les résidences officielles du Ca­nada et membre du conseil d'ad­ministration de l'École des arts de la restauration et centre pour les paysages culturels Willowbank – dont elle est récemment devenue présidente.

Le remarquable apport de Christina Cameron à la conservation du patrimoine cultu­rel et naturel au Canada et à l'étranger a été reconnu par de nombreuses organisations au fil des ans. Elle a reçu le presti­gieux Prix pour services in­signes de la fonction publique du Canada, est devenue membre de la Société royale du Canada et, en juillet 2014, elle a été nommée présidente de la Commission ca­nadienne pour l'Unesco.

Organisme de bienfaisance national qui inspire et dirige une action visant à sauver des lieux historiques et qui milite pour la protection et l'utilisa­tion judicieuse de l'environne­ment historique canadien, Héritage Canada La Fiducie nationale décerne chaque an­née des prix nationaux à des personnalités pour souligner leur contribution cruciale à la conservation du patrimoine.