La FEP remettra 20 bourses aux étudiants à temps partiel

  • Forum
  • Le 27 octobre 2014

  • Paule Des Rivières

Christian Blanchette (Photo: Jean-François Hamelin)La Faculté de l'éducation permanente (FEP) vient de lancer un programme de bourses unique, destiné à soutenir ses étudiants à temps partiel en fin de parcours. Vingt bourses de 2000 $ seront ainsi annuellement accordées à partir de 2015.

 

«Chaque faculté élabore des projets dans le cadre de la grande campagne de financement Campus Montréal. Le nôtre vise à stimuler la diplomation. Nos étudiants sont sur le marché du travail. Ils ont choisi de retourner aux études, mais dans les derniers mois ils s'essoufflent. Nous souhaitons favoriser leur persévérance», explique le doyen de la faculté, Christian Blanchette, en marge du lancement des Bourses à la persévérance et à la réussite de son unité. L'argent n'est pas le seul facteur d'abandon, mais un coup de pouce financier ne fait certainement pas de mal...

Les deux tiers des 15 000 étudiants actifs de la FEP pourront soumettre leur candidature, soit ceux qui étudient à temps partiel et qui ne sont donc pas admissibles aux autres programmes d'aide financière. Ils devront également afficher une moyenne cumulative de 3,3. «C'est la première fois que la faculté offre des bourses d'excellence», souligne fièrement le doyen.

La FEP concevra d'autres projets importants à l'occasion de la grande campagne, dont la mise sur pied d'un observatoire en philanthropie. Mais le «projet phare» est celui des bourses annoncé le 22 octobre et auquel M. Blanchette a invité les membres de sa faculté à participer. Toutefois la direction de la FEP ne perd pas de temps et elle puisera les montants des premières bourses à même son fonds facultaire, de sorte qu'elle pourra aider 20 étudiants dès cet hiver.

Les bourses s'adressent aux étudiants à qui il reste moins de neuf crédits à obtenir, lesquels, compte tenu du fait que les étudiants ont un emploi à temps plein, s'étalent habituellement sur deux trimestres. «Nous offrons des bourses de sortie alors que la plupart des facultés offrent des bourses d'entrée. Mais ici, nos étudiants sont très motivés à l'entrée. C'est plus tard qu'ils sont essoufflés par la conciliation travail, famille, études», indique M. Blanchette.

Les étudiants de la FEP ont en moyenne 32 ans et demi. Quatre-vingt-dix-huit pour cent ont plus de 25 ans. Et 70 % recherchent à la FEP un enrichissement professionnel. Ils choisiront par exemple un certificat lié à leur travail, mais qui leur assurera une promotion ou un changement à l'intérieur de leur secteur d'activité.

«L'incidence sociale de la deuxième vague dans l'engagement universitaire, le retour aux études, est très grande à la FEP. En fait, notre faculté permet de se réinventer», résume M. Blanchette.

Paule des Rivières

 

Faculté de l'éducation permanente (FEP)