Football : Les Carabins freinent le Rouge et Or et l’emportent 13-9

Byron ArchambaultDans un match où chaque point a été chèrement acquis, l’équipe de football des Carabins de l’Université de Montréal a mérité une victoire de 13-9 sur le Rouge et Or de Laval samedi après-midi au CEPSUM et elle a ainsi mérité un septième gain consécutif avant le début des séries éliminatoires.

 



Il s’agit de la plus longue série de victoires des Carabins depuis 2004, saison où l’équipe était restée invaincue en saison régulière. « C’était le plus important pour nous aujourd’hui de garder cette série active, a dit l’entraîneur-chef Danny Maciocia. Ça fait du bien de gagner contre la meilleure équipe au pays. Dans ce match, je pense que nous avons eu l’avantage à la ligne de mêlée. On a réussi à compliquer le travail de leur attaque au sol et par la passe. »

Du même coup, les représentants de l’UdeM stoppent la série de victoires du Rouge et Or à 25. Il s’agissait de la plus longue séquence de l’histoire de Sport interuniversitaire canadien (SIC). Laval et Montréal occupaient respectivement les premières et troisièmes positions du top 10 national avant ce week-end.

Les Carabins ont eu le meilleur en deuxième demie, marquant tous leurs points après la mi-temps. Le Rouge et Or menait 7-0 lorsque Louis-Philippe Simoneau (Relations industrielles) a inscrit les premiers points des Carabins sur un botté de placement de 25 verges.

Les Bleus ont concédé un touché de sûreté peu de temps après, mais ensuite, une échappée forcée par Frédéric Chagnon (Relations industrielles) et recouvrée par Alex Cromer-Émond (Médecine) a mené au premier touché des Carabins. À partir de la ligne de 24 du Rouge et Or, la séquence s’est conclue sur une faufilade d’une verge de Gabriel Cousineau (Administration, HEC Montréal). Les Carabins prenaient ainsi les devants pour la première fois du match, 10-9.

« On sentait aujourd’hui que la défense était derrière nous. Cela nous permettait de prendre plus de chances, a dit Cousineau. La défense a fait de gros jeux dans ce match. Elle avait limité le Rouge et Or à quatre points en première demie et ça nous a motivés. Nous avons su apporter de bons ajustements en deuxième demie. »

Au quatrième quart, Simoneau a enchaîné avec un deuxième placement, de 11 verges cette fois-ci, pour consolider l’avance des siens.

La défense des Carabins a limité le Rouge et Or à des gains de 289 verges. Cette équipe affichait une moyenne de 594,8 verges par sortie jusqu’ici cette saison. Le quart-arrière recrue Hugo Richard a complété 14 de ses 28 passes pour des gains de 138 verges. Il a été victime d’une interception.

Pour sa part, Gabriel Cousineau a connu une bonne sortie. Il a réussi 20 de ses 30 tentatives de passe pour 219 verges. Il complète ainsi la campagne avec un pourcentage de réussite de 71,9 %, un sommet au pays. Son total de 2311 verges cette saison est le plus haut de l’histoire des Carabins. Sa cible préférée a une fois de plus été Mikhaïl Davidson (Sciences économiques). Il a amassé 80 verges en six réceptions. Il termine la saison avec un total de 769 verges, un record d’équipe.

Une histoire de botteurs en première demie

Les seuls points inscrits dans les deux premiers quarts l’ont été du pied de Boris Bédé, le vétéran botteur du Rouge et Or. Il a marqué quatre simples, soit trois sur botté de dégagement et un sur le premier botté d’envoi du match. Bédé a ajouté un placement de 37 verges au début du troisième quart.

Alors que les Rouges avaient une avance de 3-0 au premier quart, Philip Enchill (Éducation physique et santé) a réalisé un superbe attrapé sur un jeu de 27 verges. Sur cette séquence, les Carabins se sont approchés à neuf verges de la zone des buts. Cependant, ils ont été arrêtés sur un troisième essai et une verge à franchir.

Au deuxième quart, le secondeur de quatrième année Byron Archambault (Sécurité et études policières) est devenu le joueur avec le plus de plaqués dans l’histoire des Carabins. Il a terminé la rencontre avec six plaqués, pour un total de 185,5 en carrière. Le record appartenait à Jonathan Beaulieu-Richard, qui évolue aujourd’hui pour les Alouettes de Montréal.

Ce match a été joué devant une salle comble de 5100 spectateurs. Les Carabins ont rempli leur stade pour une deuxième fois en quatre matchs cette saison, et pour la 15e fois de son histoire, depuis 2002.

Les Carabins amorceront leurs séries éliminatoires samedi prochain au CEPSUM. À 13h, ils recevront la visite du Vert & Or de Sherbrooke. Les Carabins ont gagné le premier duel entre les deux équipes cette année au CEPSUM, par la marque de 22-16. « À ce point-ci de la saison, nous n’avons pas d’autres choix que de garder la même intensité semaine après semaine », a conclu Danny Maciocia.

Cette rencontre sera diffusée à Ici Radio-Canada Télé et à ici.radio-canada.ca. Les billets sont disponibles via le carabinsfootball.ca et au service à la clientèle du CEPSUM.

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Pour information :
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-232-4420