Soccer masculin : Une remontée propulse les Carabins dans le match pour la 5e place

Adama SissokoLe gardien de but des Carabins de l’Université de Montréal Louis-Philippe Simard a été le héros de cette demi-finale consolation du championnat de soccer masculin de Sport interuniversitaire canadien (SIC). Il d’abord inscrit le but égalisateur dans le temps réservé aux arrêts de jeu en fin de match avant de réaliser trois arrêts en tirs de barrage pour aider les Carabins à l’emporter 4-3 sur les Huskies de la Saskatchewan.

 



Les Bleus tiraient de l’arrière 3-1 en fin de match, avant d’amorcer leur remontée. D’abord, à la 80e minute, Alan Torrent (Arts et sciences) a réduit l’écart à 3-2. Ensuite, dans les derniers instants du temps réglementaire, Louis-Philippe Simard (Criminologie) s’est porté à l’attaque pour tout tenter chez les Carabins. Il a redirigé de la tête une passe de Mircea Ilcu (Année préparatoire) et a créé l’égalité.

Après une prolongation qui n’a pas fait de maîtres, Simard s’est dressé en tirs de barrage, réalisant trois arrêts. Il a ainsi permis à son équipe d’avoir le meilleur 3-2 et de filer avec la victoire.

« Les joueurs n’ont pas abandonné. Ils donnent toujours tout ce qu’ils ont et se sont battus jusqu’à la fin, a dit l’entraîneur-chef Pat Raimondo. Nous avons su rebondir aujourd’hui et toute l’équipe en sort grandie. Nous voulions jouer trois matchs à ce tournoi pour accumuler le plus d’expérience. Ce n’est pas nécessairement ces rencontres que nous voulions jouer, mais nous voulons avoir du succès. »

Les Huskies avaient ouvert le pointage dès la troisième minute sur une réussite de Bryce Marinus. Vincent Perret (Génie civil, Polytechnique) avait ensuite créé l’égalité à 49e minute. Les joueurs adverses avaient alors marqué deux buts sans réplique à la 55e, puis à la 73e minute.

Les Carabins joueront leur match pour la cinquième place demain à 10h, heure de l’est. Ils affronteront les Varsity Reds de UNB. L’an dernier, les Bleus avaient mérité la cinquième position de ce championnat.

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive