Les Carabins atteignent la finale de la Coupe Dunsmore pour une 2e année de suite

Sean Thomas ErlingtonL’équipe de football des Carabins de l’Université de Montréal a mérité une victoire de 40-13 sur le Vert & Or de Sherbrooke samedi après-midi en demi-finale provinciale devant 3360 spectateurs au CEPSUM.. Les Bleus obtiennent ainsi leur ticket pour la finale du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) où ils affronteront le Rouge et Or à l’Université Laval.

 



Les représentants de l’UdeM remportent ainsi un premier match éliminatoire à domicile contre Sherbrooke depuis les défaites face aux Verts de 2010 et de 2012. « Gagner à domicile devant nos partisans, famille et amis, c’est toujours spécial, a souligné l’entraîneur-chef Danny Maciocia. Il y avait aussi plusieurs de nos anciens joueurs présents aujourd’hui et une partie de cette victoire leur revient. »

Le receveur Régis Cibasu (Administration, HEC Montréal), qui jouait son premier match éliminatoire en carrière, a connu un match remarquable. Il a établi un record d’équipe avec 14 passes captées en un match. Il a amassé un total de 146 verges, en plus d’inscrire un touché spectaculaire. Alors que les Carabins avaient l’avance 7-3 à la fin du premier quart, il a sauté dans la zone des buts pour se défaire d’une double couverture et a capté une passe de touché de 12 verges.

« C’était un match excitant, bien différent de ce que j’ai vécu au niveau collégial, a dit Cibasu. J’ai donné tout ce que je pouvais aujourd’hui. J’ai aimé qu’on me fasse confiance et j’ai tenté de rester démarqué le plus possible pour recevoir de bonnes passes. »

Les Carabins avaient marqué dès leur deuxième séquence à l’attaque, profitant d’un revirement réalisé par leur défensive. Gabriel Cousineau (Administration, HEC Montréal) a lancé une passe latérale pour Sean Thomas Erlington (Éducation physique et santé). Ce dernier a ensuite enchaîné les feintes pour atteindre la zone des buts, 54 verges plus loin. La réplique des Verts était venue du pied de Mathieu Hébert avec un placement de 21 verges.

Le botteur Félix Ménard-Brière (Mathématiques) a marqué un simple au deuxième quart pour permettre aux Bleus d’avoir l’avance 15-3 à la mi-temps.

Le Vert & Or a débuté la deuxième demie en force. Jérémi Roch a lancé deux passes consécutives pour Sébastien Blanchard. La deuxième, de 16 verges, a été bonne pour le touché et cela réduisait l’écart à 15-10.

La défense crée des revirements

Au troisième quart, les Carabins ont stoppé l’attaque du Vert & Or deux fois consécutives sur des revirements. D’abord, Jean-Samuel Blanc (Sécurité et études policières) a réussi à plaquer le botteur adverse avant qu’il ne réussisse à dégager le ballon. L’attaque a ensuite profité de cette bonne position sur une séquence complétée par une faufilade de Cousineau sur une verge.

Sur la séquence suivante des Verts, ils ont été stoppés au centre du terrain sur un troisième essai et moins d’une verge à franchir. Les Bleus ont enchaîné avec un placement de 24 verges de Louis-Philippe Simoneau (Relations industrielles). Au quatrième quart, une interception de Maïko Zepeda (Arts et sciences) a mené à un simple de Simoneau sur une tentative de placement ratée sur 42 verges. Cela portait le pointage à 26-10.

« Nous avons réussi à créer des revirements quand c’était nécessaire et c’est quelque chose que nous n’avions pas beaucoup réussi durant la saison, a dit le vétéran de cinq saisons Mathieu Girard (Administration, HEC Montréal). Après les défaites des dernières années, je ressentais un peu de pression au début, mais toute l’équipe s’est soutenue et c’était plaisant. »

Sur le premier jeu du match, Jonathan Boissonneault-Glaou (Génie mécanique, Polytechnique) avait recouvré une échappée du receveur Sébastien Blanchard.

Dans le dernier quart, après un placement de 26 verges de Mathieu Hébert pour le Vert & Or, les Carabins ont ajouté deux touchés en fin de match pour confirmer leur victoire. Maxime Fournier-Rioux (Toxicomanies) a capté une passe de 23 verges de Cousineau. Nicolas Dubeau (Mathématiques) a suivi sur une course de six verges.

Gabriel Cousineau a connu un autre fort match en complétant 25 de ses 33 tentatives de passe pour des gains de 269 verges et deux passes de touchés, le tout sans subir d’interception. Le porteur de ballon Sean Thomas Erlington a complété la journée avec 134 verges au sol en dix courses.

Forts d’une séquence de huit victoires consécutives, les Carabins se rendront au Stade Telus de l’Université Laval samedi prochain à 13 h. Les Rouges ont remporté l’autre demi-finale sur les Stingers de Concordia, 74-18. Il s’agira d’une sixième participation à la finale de la Coupe Dunsmore pour les Carabins depuis leur retour en 2002.

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive