Les Carabins accèdent à la finale de la Coupe Vanier pour la 1re fois de leur histoire

ChampionsL’équipe de football des Carabins de l’Université de Montréal a poursuivi son irrésistible séquence de victoires en demi-finale canadienne et a mérité un gain de 29-26 sur les Bisons du Manitoba samedi après-midi au CEPSUM. Les Bleus ont ainsi soulevé la Coupe Uteck devant 5100 spectateurs, la troisième salle comble de l’équipe cette saison.

 



Les porte-couleurs de l’UdeM joueront donc pour la Coupe Vanier au Stade Percival-Molson samedi prochain à 13h contre les vainqueurs du duel entre les Marauders de McMaster et les Mounties de Mount Allison. Les billets sont disponibles via ticketmaster.ca.

Après une première demie où leur attaque a brillé, les Carabins ont protégé leur avance durant toute la deuxième demie. Cependant, les dernières minutes de jeu ont été haletantes. Tirant de l’arrière 29-21, les Bisons ont menacé au quatrième quart.

Un placement de 40 verges de Ryan Jones réussi avec moins de trois minutes à jouer a réduit l’écart à 29-24. Après avoir stoppé les Carabins, les Bisons ont ensuite traversé le terrain de leur ligne de 14 pour s’approcher à 12 verges de la zone des buts. Cependant, Anthony Coady (Éducation physique et santé) a joué les héros en provoquant l’échappé du quart-arrière Jordan Yantz sur un sac. Byron Archambault (Sécurité et études policières) a recouvré le ballon pour mettre fin à la menace.

Les Carabins ont ensuite concédé un touché de sûreté et mérité une dixième victoire de suite, la plus longue séquence depuis la renaissance de l’équipe en 2002.

« On parle souvent de force mentale et nos joueurs en ont fait une autre belle démonstration cet après-midi, a dit l’entraîneur-chef Danny Maciocia. Nous sommes heureux d’avoir pu partager ce moment avec nos partisans. Ils ont longtemps attendu et ils le méritent. »

Si les défenses ont été dominantes en deuxième demie, c’était plutôt les attaques des deux équipes qui se sont chargées du spectacle durant la première partie du match. « Il a fallu se parler du côté de la défensive à la mi-temps, a souligné  Danny Maciocia. Nous n’étions pas capables de plaquer le quart adverse. Il est mobile et est très bon pour convertir un long deuxième essai. »

En défense, Byron Archambault a de nouveau brillé avec un total de 7,5 plaqués et a forcé deux échappées, en plus d’en recouvrer une.

Une première demie endiablée
Des touchés ont été inscrits sur les trois premières séquences à l’attaque du match. D’abord, après avoir été plaqué sur le premier jeu, Gabriel Cousineau (Administration, HEC Montréal) a complété une passe de touché de 89 verges pour sa cible favorite, Mikhaïl Davidson (Sciences économiques).

Après un simple de Félix Ménard-Brière (Mathématiques), les Bisons ont répliqué au terme d’une longue séquence de neuf jeux avec une passe de huit verges de Jordan Yantz pour Matt Sawyer. Les représentants de l’UdeM ont répondu avec une autre belle séquence conclue par une passe de 14 verges pour Davidson dans la zone de buts.

Sur leur séquence suivante, les Bleus ont ajouté à leur avance grâce à un placement de 40 verges de Louis-Philippe Simoneau (Relations industrielles) pour porter la marque à 18-7. Les Bisons ont ensuite concédé un touché de sûreté et les Bleus avaient les devants 20-7 après un quart.

Gabriel Cousineau a amassé 337 de ses 421 verges en première demie, en plus de lancer deux passes de touché. Il a du même coup établi un record d’équipe pour le plus de verges en un match et a été sacré joueur par excellence de la rencontre.

« C’est incroyable ! Nous n’avons pas joué la deuxième demie que nous voulions. Nous avons mis le match entre les mains de notre défense et elle a été spectaculaire, a dit Cousineau au milieu d’une marée humaine bleue sur le terrain après le match. Je suis très content d’être montréalais aujourd’hui. »

Les visiteurs ont cependant eu l’avantage au deuxième quart. Ils ont d’abord profité d’une interception de Mitchell Harrison pour marquer un touché. À nouveau, Yantz a repéré Sawyer, sur 30 verges.

Les Carabins ont marqué leur troisième touché grâce à une série de passes spectaculaires. Sur trois jeux consécutifs, Cousineau a repéré Philip Enchill (Éducation physique et santé) sur 32 verges, Davidson sur 25 et Sean Thomas Erlington (Éducation physique et santé) sur 26 verges. Le pivot des Carabins a ensuite complété le travail sur une course de six verges. Au total, il a complété 24 de ses 35 passes, mais a subi trois interceptions.

Régis Cibasu (Administration, HEC Montréal) a été sa cible favorite avec huit réceptions et 90 verges de gain. Pour sa part, Mikhaïl Davidson a amassé 142 verges en cinq réceptions.

Dans la dernière minute de la première demie, Jordan Yantz a mis la table pour le reste du match en réduisant l’écart à 27-21 sur une course de 10 verges. Très mobile, le quart des Bisons a gagné 61 verges au sol. Il a complété 22 de ses 35 passes pour des gains de 320 verges et deux passes de touché.

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Pour information :
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-232-4420