L'homme qui s'attaque aux bactéries mortelles

  • Forum
  • Le 24 novembre 2014

  • Martin LaSalle

Marcelo GottschalkLe Dr Marcelo Gottschalk collabore depuis plusieurs années avec le Centre chinois en prévention et contrôle des maladies (CDC China) : professeur au Département de pathologie et microbiologie de la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal depuis 1993, il est un éminent chercheur spécialiste de la bactérie Streptococcus suis, qui s'attaque au porc et nuit à la productivité de l'industrie porcine, en plus de se transmettre à l'être humain.

 

En 2005, lorsque les cas d'infection à Streptococcus suis chez l'homme ont causé plus de 50 morts en Chine, le CDC China, en collaboration avec l'Organisation mondiale de la santé, a fait appel au Dr Gottschalk, qui est directeur du Laboratoire international de sérotypie de Streptococcus suis. Ce laboratoire réputé, qui a publié plus de 200 études dans les revues scientifiques sur le sujet, a identifié 24 des 35 sérotypes, ou variétés antigéniques, de cette bactérie mortelle.

Et le savoir-faire de son équipe a permis de mettre au jour la souche spécifique de la bactérie qui a provoqué l'épidémie de 2005.

Grâce à cette découverte, une coopération fructueuse entre l'Université de Montréal et le CDC China s'est établie. Elle s'est traduite, en plus d'échanges entre chercheurs, par la coorganisation à Pékin d'un premier symposium international sur cette bactérie, qui a réuni des spécialistes de l'Allemagne, des Pays-Bas, du Vietnam, de la Thaïlande, du Japon, de la Chine et du Canada.

Martin LaSalle