La Banque Nationale fait un don de 500 000 $ à l'IRIC

De gauche à droite : John Parisella, directeur exécutif de Campus Montréal; Michel Bouvier, directeur général de l’IRIC; Robert McCollough, vice-président aux Affaires bancaires – gouvernements et secteur public de la Banque Nationale; Yves Beauchamp, vice-recteur au nouveau campus et au développement de l’Université de Montréal et Robert Tessier, président du Conseil d’administration de l’IRIC La Banque Nationale est heureuse d'annoncer un don de 500 000 $ à l'Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l'Université de Montréal pour l'aménagement de laboratoires de recherche sur le cancer et de plateformes technologiques ainsi que l'accélération de découverte de médicaments anticancéreux.

 

À terme, l'aménagement de nouvelles installations situées au 4e étage de l'Institut permettra d'accueillir 8 équipes de recherche et de créer plus de 100 emplois de haut niveau.

Pôle de recherche et centre de formation ultramoderne situé au cœur de l'Université de Montréal, l'IRIC a pour mission d'élucider les mécanismes du cancer et d'accélérer la découverte de nouvelles thérapies plus efficaces contre cette maladie. Unique en son genre, l'Institut compte 450 personnes, dont 27 chercheurs principaux. Ce qui représente une des plus importantes concentrations de chercheurs au Canada qui travaillent ensemble à vaincre le cancer. De plus, l'IRIC se distingue par une chaîne de découverte de médicaments contre le cancer. L'apport de plus de 30 chimistes médicinaux et de professionnels issus de l'industrie biopharmaceutique est un autre aspect distinctif de l'IRIC.

Dans le contexte de l'inauguration du nouvel aménagement tenue le 25 novembre 2014 à l'IRIC, Robert McCollough, vice-président aux Affaires bancaires – gouvernements et secteur public de la Banque Nationale a souligné « l'importance pour notre institution d'appuyer le savoir et le transfert des connaissances, notamment dans le domaine de la santé où la recherche de pointe est primordiale. C'est pourquoi la Banque Nationale est fière de s'associer à l'IRIC qui, en moins d'une décennie, a déjà permis de réaliser des avancées scientifiques importantes contre le cancer. »

« La mise en place de programmes de recherche scientifique de calibre mondial dans le milieu universitaire est primordiale. Or, l'excellence de la recherche passe par l'innovation, le recrutement et la rétention des chercheurs d'envergure. Pour ce faire, il est essentiel d'avoir accès à des installations comme celles de l'IRIC afin de se démarquer parmi les meilleurs centres de recherche sur le cancer dans le monde », ajoute Yves Beauchamp, vice-recteur au nouveau campus et au développement de l'Université de Montréal.

Michel Bouvier, directeur général de l'IRIC, a remercié « les représentants de la Banque Nationale pour cette généreuse contribution financière qui a un impact majeur pour le développement de notre institut. Ce projet d'aménagement dans le domaine de la recherche biomédicale et la découverte de médicaments au Québec contribue à consolider la capacité d'innovation et à attirer les meilleurs chercheurs à l'échelle internationale pour créer une équipe des plus innovantes dans leur domaine de la recherche sur le cancer. Cet appui de la Banque Nationale consolidera les acquis de l'IRIC en plus d'offrir à la communauté scientifique des plateformes technologiques et de nouvelles opportunités de découvertes scientifiques majeures ayant des répercussions significatives pour les personnes qui sont atteintes d'un cancer. »

La première phase du projet pour l'aménagement d'une plateforme de chimie médicinale au coût de 8,7 millions de dollars a été rendue possible grâce au Programme d'infrastructure du savoir du ministère de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations (MEIE) et d'Industrie Canada. La deuxième phase pour l'ajout de nouveaux laboratoires de recherche et de plateformes technologiques a été financée à la suite d'un octroi de 5,8 millions de dollars du MEIE et du cofinancement de la Banque Nationale.

À propos de la Banque Nationale du Canada

Forte d'un actif de 199 milliards de dollars au 31 juillet 2014, la Banque Nationale du Canada, avec ses filiales, forme l'un des plus importants groupes financiers intégrés canadiens. Elle emploie plus de 20 000 personnes et est un employeur de choix reconnu. Ses titres sont cotés à la Bourse de Toronto (TSX : NA). Grâce à son programme de dons et de commandites et aux initiatives de ses employés, la Banque Nationale appuie chaque année des centaines d'organismes canadiens. Ses actions se concentrent dans différents secteurs d'activité – la santé, la jeunesse, l'entrepreneuriat ainsi que l'entraide communautaire – et visent toutes à générer des retombées positives pour les collectivités. 

À propos de l'Institut de recherche en immunologie et en cancérologie

Pôle de recherche et centre de formation ultramoderne, l'Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l'Université de Montréal a été créé en 2003 pour élucider les mécanismes du cancer et accélérer la découverte de nouvelles thérapies plus efficaces contre cette maladie. L'IRIC fonctionne selon un modèle unique au Canada. Sa façon innovante d'envisager la recherche a déjà permis de réaliser des découvertes qui auront, au cours des prochaines années, un impact significatif dans la lutte contre le cancer.

Relations avec les médias :

     

  • Manon Pepin
    Directrice des communications
    IRIC - Université de Montréal
    Tel : (514) 343-7283
  •