Marie-José Turcotte devient membre de l'Ordre du Canada

Marie-José TurcotteMarie-José Turcotte, journaliste diplômée de l'Université de Montréal et ambassadrice du dernier Mois des diplômés, vient d'être admise à l'Ordre du Canada pour sa contribution au journalisme sportif et à la place des femmes dans ce milieu.

 

Titulaire d'un baccalauréat en histoire de l'Université de Montréal, Marie-José Turcotte a amorcé sa carrière en communication comme journaliste et animatrice bénévole à la radio communautaire CIBL-FM de Montréal.

De 1982 à 1985, elle a travaillé à Edmonton comme animatrice du matin à la radio de Radio-Canada. Elle a eu l'occasion de toucher à tout, des affaires agricoles à l'information. En 1985, elle devient journaliste au bulletin d'information Montréal ce soir. Elle se joint la même année à l'équipe du Service des sports.

À la barre de L'Univers des sports de 1988 à 1994, elle a suivi comme animatrice ou commentatrice, outre les Jeux olympiques, de nombreuses compétitions d'envergure : championnats du monde, Jeux du Canada, du Québec, de l'Acadie, de la francophonie et du Commonwealth.

En 1988, Marie-José Turcotte a coanimé une émission quotidienne sur les Jeux de Calgary. Elle a par la suite présenté les résumés quotidiens des Jeux de Séoul et des Jeux du Commonwealth, puis elle a été chef d'antenne à partir des Jeux d'Albertville en 1992 jusqu'aux Jeux de Pékin en 2008.

Avec le retour des Jeux olympiques à Radio-Canada, la journaliste a retrouvé son poste de chef d'antenne dans l'équipe olympique en février aux Jeux d'hiver de Sotchi. Elle a notamment commenté les cérémonies d'ouverture et de clôture. Sotchi était ses 13es Jeux olympiques.

Plusieurs prix ont souligné l'excellence du travail de Marie-José Turcotte au cours de sa carrière, dont le prix Gémeaux attribué au meilleur animateur d'une émission de sports en 1990, 1992, 1997 et 1998. Elle a aussi remporté le prix de journalisme René-Lecavalier en 1991 et 1992, et le prix de journalisme en loisir Molson en 1995.

L'Ordre du Canada est l'une des distinctions honorifiques civiles les plus prestigieuses au pays. Il a été créé en 1967 pour reconnaître des réalisations exceptionnelles.

Marie-José Turcotte fait partie d'un groupe de 90 personnes décorées, selon les recommandations du Conseil consultatif de l'Ordre du Canada.