Les Carabins remportent la Coupe Vanier

  • Forum
  • Le 1 décembre 2014

  • Martin LaSalle

Un moment mémorable que les joueurs savourent pleinement, avec émotion, et dont ils se souviendront longtemps. Leurs partisans ne sont pas près d'oublier, eux non plus, ce 29 novembre 2014. Photo : James Hajjar.Le samedi 29 novembre 2014 restera à jamais gravé dans la mémoire de l'équipe de football des Carabins de l'Université de Montréal, qui ont écrit une page d'histoire en remportant leur première Coupe Vanier par la marque de 20 à 19 contre les Marauders, de l'Université McMaster.

 

Cette conquête de la Coupe Vanier est le point culminant d'une séquence de 11 gains consécutifs, dont la Coupe Dunsmore gagnée contre le Rouge et Or de l'Université Laval et la Coupe Uteck contre les Bisons du Manitoba. Et samedi, la partie aura été excitante jusqu'à la dernière minute, lorsque la défensive des Bleus a bloqué une tentative de placement de l'Université McMaster. Inutile de préciser que les 22 600 spectateurs étaient debout et retenaient leur souffle!

Des colosses en pleurs!

Pas étonnant si, à l'issue de cette saison de rêve, plusieurs joueurs pleuraient de joie en sautant sur le terrain à la fin du match.

«C'est incroyable! Ça fait des années qu'on bâtit cette victoire... Mes coéquipiers sont à jamais mes frères», a lancé le no 61 Alexandre Laganière, en pleurs.

«Je n'ai pas de mots... Je dédie cette victoire à tous ceux qui sont passés chez les Carabins au cours de leur histoire», a commenté le no 5 Philip Enchill.

«C'est le plus beau jour de ma vie!» s'est exclamé le no 88 Mikhaïl Davidson, avant de confier que, dans le vestiaire, à la mi-temps, les joueurs ont entonné leur chanson fétiche, Wolfe of Wall Street, pour fouetter les troupes.

«Nous y sommes arrivés! J'ai rêvé à ce jour toute mon enfance, a laissé tomber le quart-arrière no 4 Gabriel Cousineau. Merci à tous nos partisans de l'UdeM et à tous les Montréalais qui ont cru en nous.»

Pour l'entraîneur-chef Danny Maciocia, gagner devant les siens et sa famille «a toujours été un but dans ma vie, et c'est aujourd'hui que nous l'avons atteint ensemble, a-t-il dit. Les gars ont été tenaces face à l'adversité et je ne pouvais leur demander mieux que cette victoire!»

«Je suis fier de mes gars, qui sont des étudiants-athlètes de HEC, Polytechnique et l'Université de Montréal : ils incarnent l'excellence, car ils combinent avec brio des études universitaires et un sport très exigeant. Mais au-delà de l'excellence, c'est ce qu'ils ont réussi à accomplir qui m'inspire», a conclu l'entraîneur-chef.

Présent sur le terrain en liesse du stade Mémorial Percival-Molson, le maire de Montréal, Denis Coderre, a qualifié d'exceptionnels les joueurs des Carabins, saluant «le travail formidable effectué par M. Maciocia et son équipe».

La directrice des programmes sportifs du CEPSUM, Manon Simard, a aussi tenu à rendre hommage à Danny Maciocia, «un entraîneur brillant et complet, qui est un leader auprès des jeunes et qui a un énorme respect pour l'UdeM et sa culture».

Les rebondissements d'un match enlevant

L'entraîneur-chef, d'ordinaire peu démonstratif, laisse éclater sa joie à l'issue de la conquête de la Coupe Vanier.Photo : James Hajjar.Les joueurs de Hamilton ont nettement dominé la première demie du match de sorte qu'ils menaient 13 à 3 après 30 minutes de jeu.

Mais, dès le début du troisième quart, les Carabins ont montré leur force de caractère, lorsque Byron Archambault a effectué un revirement qui a permis, quelques instants plus tard, au quart-arrière Gabriel Cousineau de passer le ballon à Philip Enchill pour un toucher.

Puis, au quatrième quart, Sean Thomas Erlington y est allé d'un autre toucher, réduisant à deux points l'avance des Marauders, qui menaient alors 19 à 17.

Enfin, après un salutaire retour de 17 verges de Mikhaïl Davidson sur un dégagement de l'Université McMaster, Louis-Philippe Simoneau a soulevé la foule avec un placement de 13 verges, qui a donné l'avance aux Carabins pour la première fois du match, avance qu'ils ont conservée pour devenir champions!

Martin LaSalle