Recueillir la parole de l'enfant témoin ou victime

  • Forum
  • Le 2 décembre 2014

Plus souvent déniée que sacralisée, la parole de l'enfant en justice est un sujet passionné, pollué par de nombreuses représentations idéologiques parfois copieusement servies par des théories pseudoscientifiques.

 

Le témoignage d'un enfant peut être contaminé par des interrogatoires répétés et être influencé par toutes sortes de facteurs : la perte de confiance de l'enfant, son niveau développemental, les émotions ressenties pendant l'interrogatoire, les menaces ou pressions directes ou indirectes, et bien entendu les symptômes associés à un état de stress post-traumatique comme l'évitement ou les troubles dissociatifs.

Les connaissances scientifiques concernant le témoignage des enfants ont explosé au cours des 30 dernières années. Elles ont permis de mieux baliser la pratique de l'audition des mineurs et de tout entretien requis à des fins d'expertise ou d'évaluation auprès d'enfants. Cet ouvrage s'adresse donc aux enquêteurs des services de police, aux intervenants sociaux qui travaillent au sein d'organismes de protection de l'enfance, aux pédopsychiatres, aux médecins et aux psychologues qui reçoivent des révélations d'enfants dans le cadre de leur pratique professionnelle ou qui peuvent être appelés à fournir une expertise psycholégale ou à évaluer la crédibilité du récit de ces enfants.

Mireille Cyr est professeure au Département de psychologie de l'Université de Montréal, directrice du Centre interdisciplinaire sur les problèmes conjugaux et les agressions sexuelles et cotitulaire de la Chaire de recherche interuniversitaire Marie-Vincent sur les agressions sexuelles envers les enfants. Elle a également codirigé l'ouvrage L'agression sexuelle envers les enfants, paru aux Presses de l'Université du Québec en 2011.

 

Mireille Cyr, Recueillir la parole de l'enfant témoin ou victime, Paris, Dunod, 2014, 288 pages.