Le réseau AGE-WELL bénéficie d'un investissement du gouvernement du Canada

Image : iStockLe réseau AGE-WELL (Aging gracefully across environments using technology to support wellness, engagement and long life), dont Louise Demers, directrice de l'École de réadaptation de l'Université de Montréal, est l'une des chercheuses principales, et Claudine Auger, professeure à l'École de réadaptation, fait également partie, bénéficiera d'un investissement sur cinq ans du gouvernement du Canada.

 

Le ministre d'état des Sciences et Technologie Ed Holder, en a fait l'annonce le 15 décembre dernier. Au total, cinq réseaux de recherche ont été retenus pour mener de la recherche d'avant-garde portant sur des enjeux majeurs sur le plan de la santé, et en sciences de la vie.

AGE-WELL est un réseau pancanadien d'industries, d'organisations à but non lucratifs, de cliniciens et de chercheurs qui travaillent ensemble en utilisant la recherche de haute qualité pour stimuler l'innovation et créer des technologies et des services qui profitent aux personnes âgées (communications mobiles, capteurs intelligents, robotique).

AGE-WELL vise à aider les Canadiens âgés à maintenir leur indépendance, leur santé et leur qualité de vie grâce à des technologies accessibles qui augmentent leur sécurité, les soutiennent dans leur vie autonome et améliorent leur participation sociale.