Le grand plongeon dans la réalité (virtuelle)

Image : ImmersiveJournalism Le Nieman Lab a demandé à divers experts de présenter dans une série d'articles leurs prévisions quant aux tendances qui influeront sur le journalisme en 2015. Le texte suivant, par la professeure Juliette De Maeyer, du Département de communication de l'Université de Montréal, a été initialement publié parmi les articles de cette série.

 

Pour quelqu'un qui place "disséquer les discours sur le futur de l'information" haut dans la liste de ses intérêts de recherche, produire ma propre prédiction est un exercice délicat.. Je laisserai les véritables explorations futurologiques aux talentueux gourous de la presse aussi publiés ici. Cependant, il y a un phénomène que j'aimerais voir se répandre davantage en 2015 : un journalisme immersif en émergence dont chaque nouvelle pierre sera posée sur les possibilités offertes par la réalité virtuelle.

Le « journalisme d'immersion » grâce à la réalité virtuelle... est-ce quelque chose qui existe? Il semblerait que oui, puisque le Tow Center a mis sur pied un projet de recherche visant le prototypage d'un « journalisme plongeant l'utilisateur en mouvement dans un environnement en réalité virtuelle ». La journaliste Nonny de la Peña a quant à elle produit plusieurs reportages immersifs de la sorte. Ce sujet a piqué l'intérêt dans certaines sphères.

Non pas que cette approche sauvera le journalisme (même s'il se trouvera toujours quelqu'un pour défendre un tel argument), mais quel plaisir ce serait de la vivre plus souvent. Ayant observé les réactions de plusieurs personnes (moi comprise) à l'essai d'un casque Oculus Rift, je constate que cette technologie, auparavant cantonnée à des représentations laides et peu convaincantes d'une réalité maladroitement animée, a beaucoup mûri et suscite désormais un sentiment indéniable d'émerveillement et de ludisme.

Bien entendu, les questions intéressantes n'orbitent pas uniquement autour de l'émerveillement des mordus de technologie. Elles portent aussi sur un étrange lien conceptuel. Qui d'autre a déjà utilisé l'expression « journalisme immersif »? Les tenants du journalisme littéraire, du "new journalism" ou du reportage vécu créatif (quelle que soit la désignation que vous choisirez), cette longue tradition dans laquelle George Orwell et le « journalisme gonzo » cohabitent. Pour les adeptes, le concept réfère au besoin des journalistes de se plonger dans une expérience pour être en mesure d'en faire le compte rendu. Le fait qu'il existe un lien conceptuel entre Peur et dégoût à Las Vegas (Fear and Loathing in Las Vegas) et des technophiles équipés de casques de réalité virtuelle — soit entre des formes extrêmes de subjectivité véhiculée par une narration littéraire d'une part, et des tentatives de représenter le monde de façon aussi réaliste que possible au moyen des technologies les plus récentes de l'autre — constitue exactement la sorte d'étrange parallèle qui me fascine intellectuellement.

Ultimement, ces approches journalistiques nous incitent à remettre en question notre rapport à la réalité : la manière dont le journalisme porte sur notre monde et les différentes façons qu'il a d'en rendre compte, de le construire ou de le médiatiser (choisissez le verbe selon votre propre degré de constructivisme) sont à la source de la diversité du journalisme. Cette question n'est pas neuve et relève de l'épistémologie: comment la réalité peut-elle être connue? Par le récit embrouillé par la drogue de Me Gonzo ou un bon vieux reportage factuel respectant le format de la pyramide inversée (l'essentiel d'abord, puis les faits en importance descendante par la suite)? Jusqu'ici, la réalité virtuelle s'est plutôt axée sur le rôle de témoin du journaliste et la volonté de reproduire fidèlement l'expérience pour que l'utilisateur la vive comme s'il y était. Cela, selon une épistémologie réaliste qui semble sous-entendre que la faculté de voir de nos propres yeux (et peut-être même interagir?) compte par-dessus tout. Je suis vraiment curieuse de voir ce que 2015 fera de tout cela..

Liens :
Nieman Lab – Predictions for Journalism 2015
Article original

 

 

 

Relations avec les médias :
William Raillant-Clark
Attaché de presse à l'international Université de Montréal
Tél. : 514 343-7593 | @uMontreal