Décès de la gynécologue Lise Fortier

La gynécologue pionnière Lise Fortier est décédée en France le 8 novembre 2014. (photo: famille Duguay)Selon Lise Fortier, le choix de la gynécologie comme domaine de spécialité s'est fait par processus d'élimination. « Certaines spécialités ne me disaient rien parce qu'elles m'auraient coupée du public, des gens. D'autres m'étaient pratiquement impossibles parce que j'étais une femme ». Ce qui ne l'a pas empêchée de plonger de plain-pied dans la spécialité et de devenir l'un des grands noms du domaine de la santé des femmes.

 

En 1967, alors que l'usage de la contraception est toujours illégale en vertu du Code criminel canadien, la Dre Lise Fortier livre une lutte épique à ses confrères médecins afin d'ouvrir la première clinique de planification des naissances et d'avortement au Québec. En plus d'introduire la ligature des trompes, la vasectomie et l'avortement, le centre fait du lobbying auprès du gouvernement fédéral, organise de la recherche sur la pilule, et milite pour que les femmes mariées puissent signer elles-mêmes des autorisations médicales.

« Lorsque j'ai commencé à parler de planification familiale au début des années 1960, c'était un sujet extrêmement dangereux. Lorsque j'en parlais à la télévision ou à la radio, je recevais des menaces le lendemain, des lettres anonymes », relate la gynécologue qui pratiquait des vasectomies « seulement pour inciter mes confrères urologues à s'y décider ! ».

Son rôle-clé dans la bataille pour les droits des femmes lui ont valu d'être considérée comme l'une des actrices importantes, bien que moins connue, de la Révolution tranquille du Québec.

En 2000, elle s'expatrie en France afin de suivre son fils et sa belle-fille qui y ont élu domicile. Dre Lise Fortier est décédée le 8 novembre 2014 à Beaumes-de-Venise.

Les grandes étapes de la carrière de Dre Lise Fortier

     

  • 1958 : Devient la première canadienne-française diplômée en gynécologie–obstétrique par le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada
  • 1967 : Fondation du Centre de recherche et de planification familiale du Québec
  • 1975 : Présidente de la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada
  • 1978 : Professeure titulaire de clinique à l'Université de Montréal
  • 1995 : Lauréate du Prix Abbott-Pellan-Brissette, décerné en reconnaissance de sa contribution à la santé des femmes du Québec
  •  

 

Revoyez la Dre Lise Fortier en entrevue