Les jeudis du cinéma allemand à l'UdeM

L'Institut Goethe et Fabien Théofilakis, professeur invité à l'UdeM, ont organisé une série de projections de films allemands sous-titrés qui seront projetés au Carrefour des arts et des sciences le dernier jeudi de chaque mois. Le thème de ce trimestre est Berlin. La première, le jeudi 29 janvier, sera suivie d'une réception offerte par le Consulat général d'Allemagne en présence de Barbara de Tschaschell, consule générale adjointe.

 

Toutes les projections ont lieu de 16h à 18h au Carrefour des arts et des sciences au 3150, rue Jean-Brillant, local C-1017-02.

Jeudi, 29 janvier 2015 - Oh Boy (2012)

Film de Jan Ole Gerster

Suivez 24 heures mouvementées de la vie d'un étudiant bohême dans le Berlin contemporain. Oscillant entre scène comiques et propos plus tragiques, le film est monté comme une sorte de «roman d'apprentissage» avec la capitale allemande comme arrière-plan. Un grand succès du cinéma allemand.

 

 

Jeudi 26 février 2015 – Neukölln Unlimited (2010)

Documentaire d'Agostino Imondi et de Dietmar Ratsch

Le film suit le quotidien d'une famille de trois jeunes Libanais en résidence «tolérée» à Neukölln, quartier berlinois appelé la «petite Istanbul». Grâce au rap et à la breakdance, les trois jeunes tentent d'affronter la dure réalité des émigrants. Un film emprunt d'une grande empathie pour les protagonistes et où la musique est à l'honneur.

 

Jeudi 26 mars 2015 – Berlin is in Germany (2001)

Film de Hannes Stöhr

Martin, condamné par le régime de la RDA juste avant la chute du Mur en 1989, sort de prison onze ans plus tard... dans l'Allemagne réunifiée. Il doit apprendre à vivre dans un nouveau Berlin, Est et Ouest réunis, et trouver sa propre voie. La performance de Jörg Schüttauf a été plusieurs fois récompensée.

 

Jeudi 23 avril 2015 – Berlin Babylon (2001)

Documentaire de Hubertus Siegert

Berlin, deuxième moitié des années 1990 : Hubertus Siegert filme la fièvre qui transforme la nouvelle capitale allemande : la chancellerie, le Sony Center et la Potsdamer Platz, la Porte de Brandebourg et le Reichstag... Autant de mutations qui révèlent le conflit entre tradition et modernité qui s'empare de la ville.