Faire aimer et apprendre l'histoire et la géographie au primaire et au secondaire

  • Forum
  • Le 19 janvier 2015

Cet ouvrage collectif cherche à répondre à de vastes et importantes questions de façon ni exclusivement théorique ni exclusivement pratique, mais empirique. En voici quelques-unes :

 

     

  • Comment faire aimer et apprendre l'histoire et la géographie aux élèves du primaire et du secondaire?
  • Comment faire de ces disciplines des matières à penser, à se questionner?
  • À quels savoirs devons-nous tenter de faire accéder ces élèves et dans quels buts?
  • Comment leur enseigner à chercher, établir et utiliser – ou réfuter – des preuves historiques ou géographiques pour formuler ou évaluer des arguments politiques et en débattre avec discipline, honnêteté, rigueur et tolérance?
  • Devons-nous (et comment pouvons-nous) les engager dans les débats historiques, sociaux, philosophiques et politiques fondamentaux?
  • Comment valoriser le dépassement de soi et la solidarité sans tomber dans le conformisme et la rectitude?
  • Comment concevoir et piloter des tâches en histoire ou en géographie adaptées aux effectifs hétérogènes et diversifiés des écoles québécoises?
  • Comment créer, évaluer, perfectionner et partager des outils pour amener les élèves à acquérir des compétences favorisant leur participation avertie, libre et réfléchie à la vie sociopolitique?
  •  

Cet ouvrage prend le taureau par les cornes et examine ces nombreuses questions en creusant les aspects à la fois théoriques et pratiques. De plus, après avoir exposé le contenu et l'esprit des programmes en sciences sociales au primaire et au secondaire passés et actuels, ainsi que les savoirs de référence appropriés, il fait le point sur ce que la recherche dit à propos de l'enseignement de diverses méthodes disciplinaires en histoire et en géographie, puis il présente des récits de pratiques d'enseignement qui tiennent compte de ces méthodes.

Professeur de didactique à l'Université de Montréal, Marc-André Éthier est membre du Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante et de l'Association québécoise pour la didactique de l'histoire et de la géographie. Au cours des 20 dernières années, ses recherches ont porté sur quatre grands thèmes : l'analyse des outils didactiques; le développement de la pensée critique en histoire; le transfert des apprentissages dans la pratique politique et communautaire; et la délibération démocratique en classe de sciences sociales.

 

Sous la direction de Marc-André Éthier, David Lefrançois et Stéphanie Demers, Faire aimer et apprendre l'histoire et la géographie au primaire et au secondaire, Montréal, Éditions MultiMondes, 2014, 456 pages.