Alexandru Hanganu, étudiant-chercheur étoile du mois de janvier

Alexandru Hanganu, est le lauréat du Fonds Santé du concours Étudiants-chercheurs étoiles pour le mois de janvier. Photo : FRQAlexandru Hanganu, stagiaire postdoctoral en neurologie au Centre de recherche de l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal affilié à l'UdeM, est le lauréat du Fonds Santé du concours Étudiants-chercheurs étoiles pour le mois de janvier.

 

Sa publication primée Mild cognitive impairment is linked with faster rate of cortical thinning in patients with Parkinson's disease longitudinally est parue en mars 2014 dans la revue Brain des Presses Universitaires d'Oxford.

Les travaux d'Alexandre Hanganu décrivent l'évolution dans le temps des changements de la matière grise chez des patients atteints de la maladie de Parkinson, avec et sans troubles légers de la cognition. Les résultats obtenus indiquent pour la première fois in vivo une neurodégénérescence de la matière grise significativement plus prononcée chez les patients souffrant de troubles cognitifs légers comparativement aux patients sans troubles de la cognition, aux mêmes étapes de la maladie.

Le travail réalisé par l'équipe de chercheurs se définit comme étant la première étude longitudinale confirmant l'existence de changements structuraux dans le cerveau et qui présente une corrélation directe entre l'atrophie cérébrale et le déclin cognitif. En outre, l'étude a montré que dans le cas de la maladie de Parkinson, les troubles cognitifs ne sont pas seulement causés par la dégénérescence du lobe frontal et du striatum dorsal (tel que suggéré par des études antérieures), mais qu'il y a aussi un lien direct avec la présence de changements morphologiques dans d'autres régions des lobes temporal et occipital, ainsi que dans le striatum ventral.

Deuxième maladie neurodégénérative la plus fréquente, la maladie de Parkinson affecte jusqu'à 2 % des personnes de 65 ans et près de 10 % des individus de plus de 80 ans. Grâce aux travaux d'Alexandru Hanganu, les modèles qu'il a observés pourront possiblement servir de marqueurs pour prédire l'apparition de la démence dans la maladie de Parkinson.

Une fois par mois, chacun des trois Fonds de recherche du Québec - Nature et technologies, Santé, Société et culture - remet un prix de 1 000 $ à un étudiant-chercheur. En plus de faire la promotion des carrières en recherche, ce concours vise à reconnaître l'excellence de la recherche réalisée par les étudiants de niveau collégial et universitaire, les stagiaires postdoctoraux et les membres d'un ordre professionnel en formation de recherche avancée, et ce, dans toutes les disciplines couvertes par les trois Fonds.

Les étudiants-chercheurs souhaitant candidater à la 6e édition du concours étudiant-chercheur-étoile doivent soumettre leur candidature sur le site web des Fonds de recherche du Québec avant le 1er mars 2015.