1,2 M$ pour les infrastructures de recherche à l'UdeM

Pour déterminer si une femme enceinte doit continuer de prendre les antidépresseurs prescrits avant sa grossesse, le Fondation canadienne pour l'innovation a accordé 120,000 $ à Anick Bérard, professeure à la Faculté de pharmacie de l'Université de Montréal et directrice de l'Unité de recherche "Médicaments et grossesse" au Centre de recherche du CHU Ste-Justine.

 

Alors que la question est lourde de conséquences sur la santé de la mère et celle de son bébé, les études sur lesquelles pourraient s'appuyer la femme et son médecin pour prendre une décision éclairée sont incomplètes. L'argent, qui provient du Fonds des leaders John-R.-Evans, permettra la mise à jour d'une mégabase de données permettant aux chercheurs d'ici et d'ailleurs de mieux comprendre les effets des médicaments sur les femmes enceintes. Il s'agit d'une des sept subventions accordées à des chercheurs de l'UdeM, tel qu'annoncé hier par la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI).

À l'image du mandat du FCI et de la diversité de la recherche menée à l'UdeM, les six autres projets d'infrastructures s'insèrent dans plusieurs différents domaines de recherche. Dans le domaine des sciences naturelles, Carlos Silva, professeur au département de physique, recevra 150 415 $ pour sa recherche sur les optoélectroniques quantiques, alors que Mikaël Dollé, professeur au Département de chimie, pourra développer un laboratoire de chimie et d'électrochimie des solides grâce à l'octroi de 299 264 $. Un nouveau laboratoire verra également le jour à la Faculté de l'aménagement; dédié à l'innovation paysagère, l'infrastructure sera réalisée par les professeurs Philippe Poullaouec-Gonidec, Gérald Domon et Sylvain Paquette, qui recevront un peu plus d'un quart d'un million de dollars pour le projet (258 895 $). Pour ce qui est de la santé, la professeure Lucie Parent du Département de physiologie moléculaire et intégrative abordera les rythmes cardiaques irréguliers suite à une subvention de 147 950 $ et les 79 335 $ qu'ont reçus le professeur Gregory West du département de psychologie l'aideront à déterminer les effets neurologiques de la pratique assidue des jeux vidéo. Finalement, la professeure Fahima Nekka, de la Faculté de pharmacie, construira une plateforme informatique qui permettra de mieux comprendre les résultats thérapeutiques des médicaments : sa subvention s'élève à 117 235 $.

Le Fonds des leaders John-R.-Evans a pour objectif d'aider les universités à attirer et à retenir les meilleurs chercheurs du monde en leur procurant de l'infrastructure de recherche de pointe. Ce sont en effet plus de 35 millions de dollars en investissements dans l'infrastructure de recherche des établissements postsecondaires du pays qui ont été annoncés hier par l'Honorable Ed Holder, ministre d'État (Sciences et Technologie). «Dans notre stratégie actualisée en matière de sciences, de technologie et d'innovation, nous faisons des investissements sans précédent pour repousser les frontières du savoir, créer des emplois, construire la prospérité et améliorer la qualité de vie des Canadiens, a déclaré le ministre Holder. Le Canada est devenu une destination prisée pour les chercheurs scientifiques de grand talent en partie grâce à notre soutien à l'infrastructure de calibre mondial des collèges et des universités, ce qui permet de former la prochaine génération de talents en recherche canadiens.»

Sa réflexion a été appuyée par Gilles Patry, président-directeur général du FCI. «Au moyen d'outils et d'installations de pointe, les chercheurs canadiens se posent des questions audacieuses, trouvent des réponses remarquables et les appliquent à des situations nouvelles et, souvent, inattendues. Les découvertes et les innovations qui découlent des travaux de recherche menés consolident la réputation du Canada comme nation qui excelle en recherche.»

Pour Geneviève Tanguay, vice-rectrice à la recherche, à la création et à l'innovation de l'UdeM, l'octroi de ces fonds confirme une fois de plus le positionnement exceptionnel de notre communauté universitaire sur le plan national et international. «Les projets financés par le Fonds des leaders John-R.-Evans, à l'avant-garde de la recherche, joueront un rôle phare pour le Canada et auront un impact international. Par la diversité et  l'importance de leurs travaux, nos chercheurs touchent tout le monde. Je les félicite et je remercie la FCI pour son soutien», a-t-elle déclaré.

Sources :
Fondation canadienne pour l'innovation, Bureau des communications et des relations publiques

Relations avec les médias :
William Raillant-Clark
Attaché de presse à l'international Université de Montréal
Tél. : 514 343-7593