Volleyball féminin : Les Carabins s'inclinent au terme d'un match poussé à la limite

Marie-Sophie NadeauL’équipe de volleyball féminin des Carabins de l’Université de Montréal a tenté de corriger un mauvais début de match face aux Martlets de McGill vendredi soir au CEPSUM, mais ces dernières ont finalement eu le meilleur au terme d’un long cinquième set et ont gagné par la marque de 25-20, 21-25, 25-21, 20-25 et 17-15.

 



La manche décisive a été à l’image de ce match. Les Rouges ont pris une avance rapidement, à 8-4. Cependant, les Bleus ont aussitôt repris les devants 9-8 sur une formidable séquence au service de Stéphanie Lojen (Publicité). Les Carabins n’ont pu maintenir cet élan et les deux équipes se sont échangé les points jusqu’à 15-15. Les Martlets ont eu besoin de trois points de match pour finalement gagner.

« C’était un premier match depuis le congé des fêtes et nous manquons encore de synchronisme, a dit l’entraîneur-chef Olivier Trudel. De l’autre côté, McGill a joué tout un match défensivement et ça nous a mis beaucoup de pression. Notre équipe était tendue durant la majorité de la partie. »

Dès le début, les Carabins ont connu des ennuis en réception et en défense. Elles tiraient de l’arrière par huit points à 20-12 et le premier set s’est finalement terminé sur la marque de 25-20.

McGill a continué d’imposer le rythme dans la manche suivante. Elles ont pris une avance de 19-14, forçant Olivier Trudel à prendre un temps mort. Ensuite, l’entrée en jeu de la capitaine Sarah Gosselin (Administration, HEC Montréal) a ravivé les troupes. Avec Alexane L. Joly au service (Relations industrielles), les Bleus ont rapidement créé l’égalité à 20-20 et ont renversé la vapeur en l’emportant 25-21 grâce à une séquence de qualité de Katia Forcier (Audiologie) au service.

Les Martlets ont rebondi dans la manche suivante. Dans un set chaudement disputé, l’égalité persistait à 18-18. C’est à ce moment que les Rouges ont pris l’avantage et ont gagné 25-21.

Les porte-couleurs de l’UdeM ont ensuite connu une quatrième manche convaincante. Tirant de l’arrière 6-7, elles ont marqué quatre points de suite pour prendre une avance qu’elles ont protégée jusqu’à la fin de la manche. Elles ont notamment pris les devants 20-12. Malgré une remontée, les Carabins se sont défendues et ont gagné 25-20 pour forcer la tenue d’une manche ultime.

Marie-Sophie Nadeau (Petite enfance) et Marie-Alex Bélanger (Administration, HEC Montréal) ont été les plus productives en attaque avec respectivement 17 et 16 attaques décisives. Alexane L. Joly s'est également démarquée avec un total de quatre blocs.

En raison de la victoire du Rouge et Or de Laval sur le Vert & Or de Sherbrooke dans l’autre rencontre de la soirée, les Bleus et les Rouges sont à égalité au premier rang québécois. Les deux formations s’affrontent samedi soir à 18h à Québec.

« Nous pouvons reconnaître la qualité d’une formation en observant sa capacité de rebondir », a conclu Olivier Trudel.

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Pour information :
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458