Nouvelle chaire pour la recherche appliquée en greffe de cellules souches à l'UdeM

Sur la photo, de gauche à droite : Ariel Dayan, directrice sollicitation et relations avec les donateurs au BDRD; William Brock; Maryse Bertrand; Manon Boily, directrice générale de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont; Pierre Bourgouin, vice-doyen – exécutif et affaires cliniques, infrastructures et TI à la Faculté de médecine de l'UdeM; Chantal Thomas, directrice générale du BDRD. Image : Andrew DobrowolskyjUne nouvelle chaire de recherche appliquée en greffe de cellules souches sera bientôt créée à l'Université de Montréal et à l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont grâce aux efforts soutenus de deux donateurs, Maryse Bertrand et William Brock.

 

Déjà deux millions de dollars ont été amassés sur les trois millions nécessaires à la création de la chaire.

Les greffes de cellules souches ont considérablement augmenté les chances de survie des patients atteints de cancer du sang. La progression rapide des connaissances dans ce domaine a ouvert la voie à de nouveaux traitements au cours des dernières années. La Chaire Maryse et William Brock pour la recherche appliquée en greffe de cellules souches donnera un élan supplémentaire à ces programmes de recherche.

L'annonce de la création prochaine de la chaire a été faite aujourd'hui en présence des donateurs et de leur famille, de la doyenne de la Faculté de médecine de l'Université de Montréal, Hélène Boisjoly, et de la directrice générale de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont, Manon Boily.

«J'ai eu la chance inouïe d'être guéri de la leucémie, grâce à une greffe de cellules souches à l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont. Il est donc important pour moi et ma famille de contribuer à l'avancement de la recherche dans ce domaine très prometteur,» explique William Brock. «La recherche sauve des vies. Elle a permis à mon mari de voir s'épanouir nos deux enfants et de poursuivre sa brillante carrière. Notre famille est restée entière et plus unie que jamais. La création de cette Chaire est aussi notre témoignage de reconnaissance,» a  ajouté Maryse Bertrand.

En septembre 2004, M. Brock a reçu un diagnostic de leucémie myéloïde aiguë, la même maladie dont était mort son père sept ans auparavant. Il a pu compter sur une greffe de moelle osseuse de son frère, sur les merveilles de la science médicale et sur les soins exceptionnels des médecins et infirmières de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont à Montréal. M. Brock a déjà recueilli, à travers un certain nombre d'initiatives, 2 millions des 3 millions de dollars requis pour cette chaire.

Au printemps de 2010, il entreprend un périple à vélo à travers l'Europe pour célébrer le cinquième anniversaire de sa greffe, et en 2012 il a publié (en anglais et en français) Portraits d'espoir, un livre qui raconte les histoires de survivants du cancer de sang, y compris Saku Koivu, Paul Henderson et John Gomery, ainsi que leurs familles et les professionnels de soins de santé qui les ont aidés en cours de route. M. Brock a pris un grand nombre de photos figurant dans le livre. Ce mois-ci, il célèbre le dixième anniversaire de son rétablissement.

«Le dynamisme et la générosité de Mme et M. Brock sont exemplaires, souligne le recteur de l'Université de Montréal, Guy Breton. Ils ont non seulement été très généreux, mais ont aussi travaillé très fort à sensibiliser la population à l'importance de la recherche de pointe menée ici à Montréal. Leur engagement philanthropique a suscité un élan de générosité qui se poursuit encore aujourd'hui et qui mènera bientôt à la création de cette chaire qui portera leur nom. Je les en remercie chaleureusement.»

«La médecine régénératrice est extrêmement prometteuse et présente des  possibilités presque illimitées en plus de nourrir l'espoir de milliers de patients. La création de cette chaire permettra au groupe de chercheurs et médecins de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont, dont l'expertise est reconnue internationalement, de poursuivre leurs recherches de pointe sur les cellules souches, et ce, au cœur du Centre d'excellence en thérapie cellulaire, l'un des joyaux de notre établissement. Un merci sincère à  Maryse et William Brock pour leur appui indéfectible,» mentionne Mme Manon Boily, directrice générale de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont.

C'est grâce au développement d'une infrastructure de recherche qui fait le pont entre la recherche effectuée dans les laboratoires du réseau de l'Université de Montréal que les plus récentes découvertes scientifiques pourront être transférées aux patients. Ce type de recherche directement appliquée aux patients, aussi appelée recherche translationnelle, requiert la mise en place d'une solide infrastructure de recherche pour transférer l'expertise développée en laboratoire aux patients et développer de nouveaux traitements.

Il s'ensuit l'amélioration de la santé des patients et de grands bénéfices pour ces derniers. La création de la Chaire de recherche appliquée sur la greffe de cellules souches pour le traitement des cancers du sang permettra d'atteindre cet objectif.

Il est possible de faire un don à la Chaire Maryse et William Brock sur le site web de la Chaire.

Relations avec les médias :
Mathieu Filion
Université de Montréal
514 343-7704