L’olympienne Katerine Savard remporte sa 7e médaille d’or

Katerine SavardL’olympienne Katerine Savard a ajouté une septième médaille d’or à sa récolte lors de la troisième et dernière journée des championnats de Sport interuniversitaire canadien (SIC) samedi soir à l’Université de Victoria. La formation féminine des Carabins de l’Université de Montréal a terminé la compétition à seulement 37 points de la première place.

 



Résultats complets : www.pacificcoastswimming.com/LiveResults/2014-15/2015-speedo-cis-championships/

Katerine Savard (Enseignement primaire et préscolaire) a été sacrée recrue féminine de l’année au pays. L’étudiante-athlète de Pont-Rouge a remporté les sept épreuves auxquelles elle a pris part, un rare exploit. Son dernier podium a été obtenu au relais 4x100m quatre nages. Elle et ses coéquipières Barbara Jardin (Année préparatoire), Marie-Soleil Jean-Lachapelle (Psychologie) et Sandrine Mainville (Droit) ont réussi un temps de 4:06.63.

« Les relais ont été toute une expérience, a dit Savard. Les courses étaient très serrées et il y avait beaucoup d’ambiance. Je suis surprise d’avoir été capable de gagner toutes les courses. Il est rare que j’aie eu à participer à plusieurs épreuves au cours d’une même soirée. »

Les Carabins ont réussi à remporter les trois relais de la compétition, un exploit qui était normalement réservé aux T-Birds. « Nous sommes fiers d’avoir pu les battre dans les relais, a ajouté Katerine Savard. Nous savions qu’il était très difficile de les dépasser au classement, mais nous nous sommes rapprochées. Il y a eu beaucoup de surprises et tout le monde était très motivé. »

« Katerine a vraiment connu de bons championnats, a souligné l’entraîneur-chef des Bleus Pierre Lamy. C’est toujours de plus en plus compétitif, mais elle a réussi à gagner ses quatre courses individuelles. En plus des épreuves de papillon, elle a réussi à gagner le 200m libre contre des olympiennes. Elle fait partie d’une bonne équipe à un bon moment et cela permet de gagner plusieurs médailles. »

Les porte-couleurs de l’UdeM ont terminé avec un total de 544 points. Bien qu’elles aient terminé en deuxième position pour la deuxième année consécutive, la progression des Carabins a été marquante depuis l’an dernier. D’abord, les nageuses des Bleus avaient terminé avec un retard de 397,5 points sur les championnes, les Thunderbirds de UBC, en 2014. De plus, les Carabins ont remporté un total de 16 médailles, soit sept de plus que l’an dernier. Sur ce lot, neuf sont en or.

Sandrine Mainville s’est également imposée samedi au 100m libre (54.73). Elle a ainsi mérité la coupe du sprinter pour une deuxième année consécutive. Celle qui a participé aux championnats mondiaux en 2013 termine les championnats avec une récolte de cinq médailles, dont quatre en or. Au 100m libre, sa sœur Ariane (Design intérieur) l’a accompagnée sur la troisième marche du podium.

Pierre Lamy a été sacrée entraîneur de l’année au Canada pour le volet féminin. « Tout ce qui fallait faire en plus a été fait. Tout le monde est resté bien concentré et a réussi de bons temps, a-t-il dit. Il nous reste du travail à faire pour aller chercher ces quelques points qui font la différence. Au final, je crois que nous avons réussi à en impressionner plusieurs. »

L’olympienne Barbara Jardin a également gagné une autre médaille. Au 200m dos, elle a mérité l’argent avec un temps de 2:13.05.

Les hommes en 11e place
La formation masculine des Bleus a pris la 11e place au terme de la troisième journée. La compétition des Bleus aura été marquée par la médaille d’or de Thibault Delecluse (Relations industrielles) au 50m dos jeudi soir. L’an dernier, les Carabins avaient pris le sixième rang.

 

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Pour information :
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-232-4420