Hockey féminin : Les Carabins balaient la série pour passer en finale provinciale

 

Ariane BarkerL'équipe de hockey féminin des Carabins de l’Université de Montréal a éliminé les Stingers de Concordia grâce à une victoire de 3-1 dans un match qui s’est joué au Ed Meagher Arena samedi après-midi. Cette victoire permet aux représentantes de l’UdeM de se qualifier pour la finale du RSEQ où elles affronteront les Martlets de McGill.

 



Les joueuses de Montréal ont fait face à un bon défi en début de rencontre alors qu’elles se sont retrouvées en désavantage numérique 69 secondes après la première mise au jeu. Heureusement, les Carabins sont parvenues à écouler cette punition, en route vers un match parfait pour l’unité de désavantage numérique qui n’a pas accordé de but sur les cinq chances de l’adversaire. Peu après la fin de cette punition, les Carabins ont pris les devants grâce à un lancer vif à ras la glace de la capitaine Janique Duval (Adaptation scolaire).

Après le désavantage numérique, c’était au tour de l’unité d’attaque à cinq de Montréal de s’illustrer par la suite. Lors d’un cinq contre trois, Élizabeth Mantha (Relations industrielles) a dirigé une rondelle vers le filet où Emmanuelle Passard (Anthropologie) a pris le retour. La gardienne adverse a fait l’arrêt, mais Marion Allemoz (Criminologie) passait par là et elle a pu sauter sur une rondelle libre pour doubler l’avance des siennes.

Ce fût plus difficile pour les Carabins lors du deuxième engagement, mais Élodie Rousseau-Sirois (Artchitecture du paysage) s’est dressée devant le filet des Bleus. Elle a notamment fait sept arrêts lors d’un 5 contre 3 des Stingers. La gardienne a terminé le match avec 33 arrêts et pas mal d’aide de ses coéquipières qui ont bloqué 24 tirs devant elle.

« Quand tu es capable de te sortir d’un gros désavantage numérique, c’est quelque chose sur quoi tu peux construire, a analysé l’entraîneure-chef Isabelle Leclaire. On n’a pas accordé de but en désavantage numérique pendant cette série et je pense qu’on s’y est bien défendu. »

Au début de la troisième période, Ariane Barker (Communication) a donné un peu de confort à son équipe en profitant d’un revirement créé par Audrey Gariépy (Relations industrielles) pour donner une avance de trois buts aux Bleus. Les Stingers ont volé le blanchissage de Rousseau-Sirois en fin de match, mais ce n’était pas suffisant pour revenir au score.

« Je suis contente de la façon dont nous sommes revenues après une deuxième période plus difficile, a expliqué Isabelle Leclaire. Tout le monde était sur le même plan de match et on jouait beaucoup mieux systématiquement. »

La prochaine rencontre des Carabins sera le jeudi 5 mars à 19h au McConnell Arena. Ce sera le premier match de la série finale du RSEQ contre les Martlets de McGill. Du même coup, les Bleus sont qualifiées pour le championnat canadien, qui sera tenu du 12 au 15 mars à l'Université de Calgary.

 

Source : Christophe Perreault, assistant à l'information sportive

Pour information :
Mathieu Dauphinais
Agent d'information sportive
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6111, poste 4242