Volleyball féminin : Les Carabins remportent le bronze, la 3e médaille de leur histoire

 

Sarah GosselinL’équipe de volleyball féminin des Carabins de l’Université de Montréal a gagné la troisième médaille du championnat canadien de son histoire, en remportant le match pour la médaille de bronze par la marque de 3-2 (25-15, 20-25, 20-25, 25-17, 15-10) sur l’équipe locale des Varsity Blues de Toronto dimanche après-midi.

 

 

 



Tirant de l’arrière 1-2, les représentantes de l’UdeM ont forcé la tenue d’une cinquième et dernière manche. Dans ce set, avec un pointage de 4-4 et Sarah Gosselin (Administration, HEC Montréal) au service, les Bleus ont mené une irrésistible séquence de cinq points. Ensuite, les Carabins ont su maintenir leur avance, notamment grâce à un as de Mikhaëlla Blanchette (Physiothérapie) et en remportant les longs échanges. Au final, Marie-Sophie Nadeau (Petite enfance) a réussi la dernière attaque décisive pour procurer la victoire à son équipe.

Il s’agit d’une première médaille depuis celles d’argent et de bronze remportées respectivement en 2008 et en 2009. « Cela faisait longtemps que nous voulions ramener le programme parmi l’élite du circuit, a dit l’entraîneur-chef Olivier Trudel. C’est une première étape vers notre but, celui de participer à la finale canadienne et de la remporter.

« J’ai vraiment aimé le caractère de notre équipe aujourd’hui, a souligné Olivier Trudel. Elle a grandi et a pris en maturité dans ce championnat. Ce n’était pas un match facile. Toronto nous a mis énormément de pression. »

Les Carabins avaient bien amorcé la rencontre, prenant une avance de 9-6. Ensuite, à 11-11, la passeuse Katia Forcier (Audiologie) a mené une brillante séquence des Bleus au service et ces dernières ont pris les devants 16-11 au temps mort technique. Les représentantes de l’UdeM ont ensuite creusé l’écart et ont conclu à 25-15 sur une attaque de Prunelle Douadji (Génie industriel, Polytechnique).

La deuxième manche a donné droit à des échanges beaucoup plus disputés. Les deux formations se sont échangé les devants à plusieurs reprises. À 17-17, ce sont toutefois les Varsity Blues qui ont pris l’avantage grâce à une séquence de cinq points. Les Carabins n’ont pu remonter et Toronto a créé l’égalité 1-1 avec un gain de 25-20.

Les Varsity Blues ont profité de leur élan dès le début du set suivant. Elles ont pris une avance de trois points à 6-3. Les Carabins ne sont pas parvenues à créer l’égalité, malgré de bonnes séquences. Toronto avait les devants 16-13 au temps mort obligatoire et les favorites de la foule ont gagné cette manche par la marque de 25-20.

Les adversaires des Carabins ont rapidement repris l’avance ensuite, à 5-2. Cette fois, le vent a tourné. Les Bleus ont réussi quatre points de suite pour prendre les devants. Ensuite, une autre séquence de cinq points les a propulsées et elles n’ont plus regardé derrière, remportant la manche 25-17.

La recrue Mikhaëlla Blanchette a mérité le titre de joueuse du match. En plus d’avoir joué un grand rôle pour stabiliser le jeu dans le camp des Carabins, elle a amassé trois attaques marquantes et deux as. Marie-Alex Bélanger (Administration, HEC Montréal) a été la meilleure pointeuse de ce match avec 19 attaques décisives.

Une belle conclusion pour Nadeau

Il s’agit d’une première médaille pour toutes les joueuses de la formation, dont l’attaquante Marie-Sophie Nadeau. À sa cinquième et dernière saison, elle jouait le dernier match de sa carrière universitaire. Tout comme lors de la finale provinciale, elle a réussi à marquer le point de la victoire.

« Je remercie Katia de m’avoir passé le ballon sur le dernier jeu à nouveau, a souligné Nadeau. C’est tout un honneur de pouvoir soi-même marquer le dernier point de sa carrière. Je ne pouvais pas demander mieux. C’est le fruit d’un grand travail d’équipe et nous avons dû surmonter des épreuves pour y arriver. Pour moi, c’est comme une médaille d’or. Je crois que c’est aussi le début d’une belle histoire. »

« Je suis très fier d’elle. Elle a joué cette dernière saison avec tout son cœur pour aider l’équipe, a dit Olivier Trudel à propos de celle qui a été choisie quatre fois parmi les étoiles canadiennes. Elle laisse un legs très riche à ce programme. De toutes les athlètes qui ont joué pour cette équipe, elle a certainement l’une dont le sang était le plus bleu. »

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Pour information :
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-232-4420