Hockey féminin : Un début à oublier pour les Carabins

L’équipe de hockey féminin des Carabins de l’Université de Montréal a perdu le premier match de la finale du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ) par la marque de 6-2 chez les Martlets de McGill. L’Aréna McConnell a été le théâtre de cette rencontre jeudi soir.

 



Les Carabins tenteront de renverser la vapeur lors du deuxième match de cette série finale 2 de 3 samedi au CEPSUM. La rencontre débutera à 14 h. Les deux formations sont qualifiées pour le championnat canadien.

Les Martlets ont ouvert le pointage sur leur premier tir de la rencontre. À 3:31, Gabrielle Davidson a surpris Élodie Rousseau-Sirois (Architecture de paysage). Les joueuses de McGill ont eu l’avantage dans le premier vingt, limitant les Bleus à seulement trois tirs au but. Cinq secondes après un avantage numérique, les Martlets ont doublé leur avance. Alexandria Serpico a battu Rousseau-Sirois à mi-chemin en première période.

Au début du deuxième engagement, Marie-Philip Lavoie s’est retrouvée en échappée devant la gardienne des Carabins. Cette dernière n’a pas cédé et la rondelle a frappé l’intérieur du poteau avant d’être reprise par les Bleus. Sur la contre-attaque, Audrey Gariépy (Relations industrielles) a fait habilement dévier une passe d’Ariane Barker (Communication) dans le haut du filet pour réduire l’écart à 2-1.

« Nous avons connu de bonnes séquences, mais nous avons manqué de constance, a dit l’entraîneure-chef Isabelle Leclaire. Nous n’avons pas capitalisé sur certaines chances. Les deux équipes se sont échangé le momentum, mais nous n’avons pas été en mesure de le garder et n’en avons pas profité. »

Toujours en deuxième, après avoir réussi une mission défensive en désavantage numérique, les Carabins ont cédé devant les Martlets, à 12:38. Leslie Oles a complété une poussée de Gabrielle Davidson et a battu Élodie Rousseau-Sirois. Quelques minutes plus tard, Michelle Daigneault a fait dévier un tir de Oles pour accentuer l’avance des siennes.

Les Carabins ont débuté la troisième période avec une énergie renouvelée. À 2:37, Marion Allemoz (Criminologie) a intercepté une passe dans l’enclave et a battu Brittany Smrke d’un tir vif. Toutefois, en l’espace de moins de deux minutes, les joueuses en rouge et blanc ont marqué deux fois. Katia Clément-Heydra et Jordan McDonell ont marqué sur des lancers déviés.

Marie-Pier Chabot (Administration, HEC Montréal) est venue en relève à Élodie Rousseau-Sirois après le deuxième entracte. Elles ont fait face à un total de 34 tirs, dont six en troisième période. Les Bleus ont tiré 26 fois au but. Pas moins de 16 de ces lancers sont venus dans le dernier tiers.

Source : Mathieu Dauphinais, agent d'information sportive

Pour information :
Benoit Mongeon
Coordonnateur des communications
Carabins de l'Université de Montréal
514-343-6458
Cellulaire : 514-232-4420