Les employés de l'UdeM craquent pour la campagne Votre don ira loin

  • Forum
  • Le 20 avril 2015

  • Paule Des Rivières

En 5 secondes

Au cours des 18 derniers mois, les employés et retraités de l’Université ont donné 4 M$ à l’Université, dans le cadre de la campagne de financement Campus Montréal.

Louise Arbour et Catherine Léger

 

Les employés de l'Université de Montréal ont manifesté une générosité exemplaire à l'occasion de la grande campagne de financement Campus Montréal, puisqu'ils ont donné 4 M$ au cours des 18 derniers mois dans le cadre du volet «Votre don ira loin», lancé auprès de la communauté universitaire. Et, si l'on remonte jusqu'en 2009, ce sont 10,4 M$ que les employés et retraités se sont engagés à verser (parfois sur quelques années) pour soutenir l'Université et ses étudiants.

 

 

 

Les montants recueillis comprennent des legs d'employés décédés et des dons de tout ordre de grandeur, tous aussi appréciés les uns que les autres. Il est courant dans une campagne de financement de cette ampleur de commencer les sollicitations dites «silencieuses» avant le lancement officiel du projet de campagne et d'intensifier ensuite la sollicitation, comme c'est le cas en ce moment.

Ces derniers chiffres ont été dévoilés le 17 avril au cours d'une activité à laquelle étaient conviés les 200 ambassadeurs bénévoles chargés de solliciter leurs collègues, répartis dans les services et unités de l'Université. La coprésidente de Campus Montréal Louise Arbour et le recteur, Guy Breton, étaient les hôtes de cette activité.

«Tous les dons sont importants, c'est vraiment le nombre de participants qui fait le succès d'une telle campagne», a rappelé Mme Arbour, qui a choisi de s'engager dans le volet communautaire de la campagne. Il est intéressant, par ailleurs, de noter que 68 % des dons sont de moins de 500 $. Et qu'à ce jour 2000 employés et retraités ont effectué un don.

«Les résultats sont extrêmement encourageants, résume Chantal Thomas, directrice générale du Bureau du développement et des relations avec les diplômés. Les employés font chaque jour la preuve qu'ils croient en la cause de l'éducation. Leur appui a déjà un effet majeur sur la campagne et le travail des bénévoles y est pour beaucoup. Le taux de participation est aussi au rendez-vous. Il y a même quelques facultés et services qui affichent avec fierté un taux de plus de 70 %. Et il reste encore de nombreuses personnes qui n'ont pas été sollicitées officiellement.»

Le recteur, quant à lui, affirme que «l'appui de la communauté à l'éducation universitaire et aux priorités institutionnelles est un vote de confiance. C'est beau, quand on y pense, de se retourner vers l'établissement qui nous emploie pour dire, voilà, c'est plus que mon travail, c'est un peu aussi ma mission à moi. Ce soutien est émouvant».

La collecte de l'UdeM s'inscrit dans la grande campagne de financement Campus Montréal, qui réunit l'Université de Montréal, HEC Montréal et Polytechnique Montréal et dont l'objectif est de 500 M$. Pour l'Université, la cible est de 300 M$.

De gauche à droite, Mmes France Nolin, Laure Sannou et Christina Blais, trois ambassadrices de la campagne de financement au Département de nutritionCoup de cœur pour les bourses

Au cours de cette activité, Mme Arbour s'est entretenue avec une étudiante boursière, Catherine Léger. Mme Léger vit une situation de handicap à la suite d'un accident de cirque et la bourse qu'elle a reçue lui a permis de retourner aux études en adaptation scolaire.

«Chaque étudiant a sa réalité, a-t-elle témoigné. Et collectivement nous sommes chanceux de pouvoir compter sur un tel appui de l'Université».

Ce témoignage est venu à point nommé, puisque c'est d'abord à des fonds de bourses que les employés et retraités allouent leurs contributions. En effet, près de 61 % des 10,4 M$ amassés sont affectés aux bourses, à commencer par le Fonds de bourses de la réussite étudiante et, ensuite, les fonds de bourses facultaires, plus ciblés. Le Fonds de bourses de la réussite étudiante rendra possible l'attribution de différentes bourses à des étudiants de tous les horizons et de divers cycles d'études. Un comité sous la responsabilité du Vice-rectorat aux affaires étudiantes et au développement durable remettra les premières bourses cet automne.

Par ailleurs, l'argent récolté permettra d'ouvrir ultimement un pavillon des sciences au campus d'Outremont. Une autre partie des sommes collectées ira à la création de chaires de recherche ainsi qu'à la consolidation de projets phares relatifs à la pédiatrie sociale, à la recherche sur le cancer, à l'étude des exoplanètes, au développement durable, aux sports d'excellence et au milieu de vie étudiante pour ne nommer que ceux-là.

Paule des Rivières