Hommage au Dr Aurèle Beaulnes, fondateur du département de pharmacologie

 

Le regretté Dr Aurèle Beaulnes, pionnier du Département de pharmacologie de la Faculté de médecine (photo : famille Beaulnes).Le 16 mars dernier survenait le décès du Dr Aurèle Beaulnes, grand pionnier de l'enseignement et de la recherche en pharmacologie à la Faculté de médecine de l'Université de Montréal.

 

 

 

Depuis la naissance de la physiologie et de la pharmacologie modernes au 19e siècle, il n'y a jamais eu de fossé entre ces deux disciplines des sciences de base des facultés de médecine. Plus d'un physiologiste est devenu pharmacologue en explorant la relation concentration-réponse des agents pharmacologiques ou encore en recherchant les « substances réceptives », c'est-à-dire les récepteurs auxquels ils se lient pour agir.

C'est le cas du Dr Beaulnes, d'abord professeur de physiologie, puis fondateur du Département de pharmacologie en 1959 après une formation postdoctorale dans ce domaine aux États-Unis et en Europe à l'Université d'Oxford. Avec ses collègues physiologistes et ses étudiants en pharmacologie, il a – à partir du premier laboratoire de pharmacologie de la Faculté de médecine de l'UdeM – publié plusieurs études sur la pharmacologie cardiovasculaire et la neuropharmacologie, deux des principaux axes de recherche du département aujourd'hui encore. Voici quelques commentaires de ses collaborateurs de la première heure.

Dr Jean-Claude Panisset, premier étudiant au doctorat d'Aurèle Beaulnes : « Le Dr Beaulnes, pionnier et visionnaire, a fondé le Département de pharmacologie dans un petit local donné par le Département de physiologie. Nous étions une douzaine de personnes ? étudiants, personnel technique, secrétaire ? dirigées par un patron enthousiaste, courageux et dynamique, que nous admirions. Il nous a laissé le souvenir d'un professeur exceptionnel de la pharmacologie classique, enseignée aux étudiants du premier cycle ainsi qu'à ceux, moins nombreux, inscrits aux cycles supérieurs. À l'heure où le CHUM se réalise enfin, il faut se rappeler que le Dr Beaulnes fut un ardent promoteur de la création d'un hôpital universitaire pour la faculté, ne se laissant pas abattre par les problèmes politiques, techniques et financiers. »

Dr Pierre Biron, recruté comme professeur en 1964 sous la direction du Dr Beaulnes : « La création du Département de pharmacologie, c'était donc son idée! Il faut se rappeler qu'avant l'enseignement de la pharmacologie et de la pharmacodynamie nous, médecins, ne savions pas trop ce que nous faisions lorsque nous prescrivions des médicaments. »

Dr Jules Brodeur, maîtrise en pharmacologie sous la direction d'Aurèle Beaulnes : « J'ai eu le privilège de faire partie de la première cohorte d'étudiants en médecine formés dans la discipline par Aurèle Beaulnes. Ce qui m'a alors fortement impressionné, c'est bien sûr la compétence d'Aurèle, mais aussi et surtout sa passion pour l'enseignement, le plaisir qu'il avait à transmettre les principes de la pharmacologie à ses étudiants, se manifestant chez lui par un sourire constamment accroché à ses lèvres. Ce contact a été pour moi une source d'inspiration et fut déterminant dans le choix d'une carrière universitaire en pharmacologie et en toxicologie. »

Après ce passage marquant à l'Université de Montréal, le Dr Beaulnes a fait profiter d'autres établissements universitaires de ses talents de concepteur scientifique et d'organisateur, contribuant à consolider à l'Université de Sherbrooke une faculté de médecine naissante et à l'Université du Québec – INRS un institut de recherche réputé, l'Institut Armand-Frappier.

C'est avec fierté que nous poursuivons cette mission d'enseignement de la pharmacologie et accueillons les conférenciers à nos séminaires de recherche hebdomadaires dans la salle Aurèle-Beaulnes du pavillon Roger-Gaudry, salle qu'il avait lui-même inaugurée le 26 novembre 1999.

 

René Cardinal, professeur titulaire au Département de pharmacologie de la Faculté de médecine

Jean-Philippe Gratton, professeur titulaire et directeur du Département de pharmacologie de la Faculté de médecine