L'événement-bénéfice Audace de l'IRIC recueille plus de 800 000 $ pour la recherche sur le cancer

De gauche à droite : Marc-André Blanchard, coprésident de la soirée, président et chef de la direction de McCarthy Tétrault; Serge Godin, fondateur et président exécutif du conseil de CGI; Ginette Godin, conjointe de Serge Godin; Michael Sabia, coprésident de la soirée, président et chef de la direction de la Caisse de dépôt et placement du Québec; Monique F. Leroux, coprésidente de la soirée, présidente et chef de direction du Mouvement Desjardins; Michel Bouvier, directeur général et chercheur principal à l’IRIC; Guy Breton, recteur de l’Université de Montréal.L'événement-bénéfice Audace a réuni près de 425 convives hier soir sur le Parquet de la Caisse de dépôt et placement du Québec. Grâce à la participation de ces généreux donateurs, plus de 800 000 $ ont été amassés au profit de l'Institut de recherche en cancérologie et immunologie (IRIC) de l'Université de Montréal.

Cette 2e édition – placée sous la coprésidence d'honneur de Me Marc-André Blanchard, président du conseil et chef de la direction de McCarthy Tétrault, de Mme Monique F. Leroux, présidente et chef de la direction du Mouvement Desjardins et de M. Michael Sabia, président et chef de la direction de la Caisse de dépôt et placement du Québec – a notamment rendu un bel hommage à M. Serge Godin, fondateur et président du conseil de CGI,  dont l'engagement des dernières années a fortement contribué à l'essor de l'IRIC.

Si l'atmosphère était à la fête et au divertissement, grâce à l'animation de Gregory Charles, tous s'empressaient de reconnaître l'importance de la cause, soit le soutien aux recherches de pointe de l'IRIC dans la lutte contre le cancer : «En dépit de tous les efforts consacrés à le combattre, le cancer demeure la plus importante cause de mortalité au Canada. Les recherches menées à l'IRIC sont non seulement prometteuses, elles prouvent déjà leur capacité à générer des résultats exceptionnels. L'audace dont a su faire preuve l'institution, avec la mise en place d'un modèle performant et en phase avec les besoins cliniques et l'industrie biopharmaceutique, mérite de recevoir un appui soutenu de toute la communauté», ont souligné les coprésidents.

Les montants amassés seront versés au Fonds Audacieux dont le mandat est d'investir dans les quatre grandes priorités de l'IRIC, soit la recherche, la formation des chercheurs de demain, des projets de recherche à grand potentiel d'innovation et l'acquisition d'équipement de pointe.

«La présence de Serge Godin et de sa famille ainsi que des donateurs qui ont contribué à soutenir le développement de l'IRIC, est le reflet de la grande générosité dont sait faire preuve la société québécoise. Ce soutien permet à notre institution de continuer à grandir, d'attirer des chercheurs de haut calibre de partout dans le monde, de se doter d'équipements essentiels et d'encourager de jeunes scientifiques prometteurs. En réunissant tous ces éléments, il est possible de réaliser des avancées spectaculaires, comme la découverte récemment faite à l'IRIC de la molécule UM171 qui pourrait transformer le traitement des leucémies»,  a ajouté Michel Bouvier, directeur général de l'IRIC.

Vidéo sur la molécule UM171 produite par Campus Montréal (30 sec.)

 

L'IRIC tient à remercier chaleureusement tous les donateurs avec une mention spéciale pour les membres du comité de financement de cette soirée ainsi que nos nombreux partenaires principaux, dont la Caisse de dépôt et placement du Québec, CGI, Desjardins et Ivanhoé Cambridge. Un immense merci également à nos partenaires intermédiaires, commanditaires et bénévoles sans qui il n'aurait pas été possible de tenir un tel événement.

À propos de l'Institut de recherche en immunologie et en cancérologie

Pôle de recherche et centre de formation ultramoderne, l'Institut de recherche en immunologie et en cancérologie (IRIC) de l'Université de Montréal a été créé en 2003 pour élucider les mécanismes du cancer et accélérer la découverte de nouvelles thérapies plus efficaces contre cette maladie. L'IRIC fonctionne selon un modèle unique au Canada. Sa façon innovante d'envisager la recherche a déjà permis de réaliser des découvertes qui auront, au cours des prochaines années, une incidence significative dans la lutte contre le cancer.

Renseignements

Manon Pepin
Directrice des communications et relations avec les médias
Institut de recherche en immunologie et en cancérologie?IRIC
Université de Montréal
(514) 343-7283